Le journal anglais The Telegraph a annoncé ce jeudi 11 juin la mort de Christopher Lee.

Surtout connu pour ses nombreux rôles dans les films de la Hammer, de Dracula à Sherlock Holmes, puis plus tard pour ses rôles du Comte Dooku dans Star Wars et de Saroumane dans Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson, Christopher Lee avait eu 1000 vies.

Parlant neuf langues, ayant enregistré sa voix sur plusieurs disques de métal ou ayant accompagné un orchestre reprenant les musiques du Seigneur des Anneaux, il a d’abord travaillé pour le service des renseignements dans l’encadrement de pilotes lors de la reconquête de l’Afrique du Nord dans l’armée anglaise sous Winston Churchill. Véritable chasseur de nazis, sa route a croisé celle de criminels de guerre et il a témoigné sur les camps de concentration.

Christopher Lee a tourné 19 films sous la bannière de la Hammer, incarnant aussi bien Sherlock Holmes que Mycroft que Dracula. Il a également collaboré avec Peter Cushing dans 21 films. Ami du comédien ayant incarné le Grand Moff Tarkin, il est approché par George Lucas pour tourner dans Star Wars, ce qu’il refuse d’abord pour ensuite l’accepter des années plus tard et devenir le Comte Dooku.

Cousin par alliance de Ian Fleming, le créateur de James Bond, ayant rencontré J.R.R Tolkien en personne, il accepte le rôle de Saroumane dans le Seigneur des Anneaux puis le Hobbit de Peter Jackson. Il avait alors déclaré toujours avoir voulu jouer Gandalf. Mais son grand âge ne lui permettait alors plus un rôle aussi physique.

De 1948 à nos jours, on lui attribue plus de 200 rôles, les derniers étant dans Le Hobbit la Bataille des Cinq Armées, dans un film intitulé Angels in Nothing Hill et en tant que doubleur dans le film d’animation Extraordinary Tales de Raul Garcia.

J’avais personnellement eu la chance de le croiser deux fois. La première en 2002, quand l’équipe du Seigneur des Anneaux était venue à Paris pour l’avant-première des Deux Tours. Il avait alors assisté, en même temps que moi, au vernissage d’une exposition consacrée à John Howe au Centre Culturel Canadien avec d’autres membres de l’équipe du film dont Peter Jackson.
Je l’ai ensuite revu en 2011 lors d’un de ces concerts où il venait soutenir un orchestre jouant les musiques du Seigneur des Anneaux. Assis sur un grand trône, il y lisait du Tolkien.
C’était quelqu’un d’immense, d’impressionnant, de charismatique naturellement. Je n’avais jamais osé l’approcher pour lui parler.

Il avait 93 ans.

 

2 commentaires

  • seb vendredi 12 juin 2015 23 h 11 min

    le comte dooku et pas compte dooku qui est le verbe compter ;)

  • Xavier dimanche 14 juin 2015 11 h 25 min

    On peut conter sur Cloneweb pour rectifier rapidement. :’)

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.