Après 12h00 de sommeil en 3 jours, ce 5 juillet était notre dernière journée au Festival du Film Fantastique de Neuchatel. On en a profité pour finir la rétrospective William Castle et bien sûr la cérémonie de clôture.
Voici donc les dernières critiques…

Mr. Sardonicus, de Willam Castle (IMDB)
Un film minime dans la filmographie de Castle, on appréciera tout de même le maquillage très réussi de Mr. Sardonicus et le gimmick où nous avons dû voter pour la fin du film. Evidemment, sadique que nous sommes, Sardonicus n’a pas survécu (mais surtout, on suppose que la fin alternative n’a simplement pas été tournée)

13 Ghosts, de William Castle (IMDB)
Sûrement un des meilleurs Castle que j’ai pu voir. L’ambiance très particulière du film est vraiment oppressante et les effets spéciaux sont très réussis, surtout pour l’époque. Le seul bémol est dû au fait que l’interaction avec le public est inutile (on nous avait distribué des lunettes de couleurs pour voir les fantômes, mais le film étant en noir et blanc, celles-ci étaient obsolètes).

Cérémonie de clôture
C’était donc ce 5 juillet que se tenait la cérémonie de clôture du NIFFF.
Et elle n’était clairement pas à la hauteur du festival. Celle-ci était donc plus que laborieuse, bien trop rapide et bâclée. Les discours, hormis ceux de Bruce Goldstein et de la directrice de programmation Anaïs Emery, étaient banals voir soporifiques. L’interlude de Erika Stucky, “chanteuse” suisse est ahurissant de ridicule (elle tape sur des pelles en criant), les prix se sont enchaînés et en une demi-heure c’était fini

Le Palmarès
– Prix H.R. Giger «Narcisse» du meilleur film à FISH STORY de Yoshihiro Nakamura, Japon
– Mention spéciale à INFESTATION de Kyle Rankin, USA
– Méliès d’argent du meilleur long-métrage européen à LEFT BANK de Pieter Van Hees, Belgique
– Le Prix TSR du Public revient à CONNECTED de Benny Chan, Hong Kong/Chine
– Le Prix du meilleur film asiatique est attribué à THE HANDSOME SUIT de Tsutomu Hanabusa, Japon
– Le Prix Mad Movies du film le plus «Mad» va à LEFT BANK de Pieter Van Hees, Belgique
– Le Prix Titra Film revient à ANTICHRIST de Lars Von Trier, Danemark/Allemagne/Pologne/Suède/Italie
– Le Prix de la jeunesse Denis-de-Rougemont distingue FISH STORY de Yoshihiro Nakamura, Japon

Le prix décerné à Antichrist est assez aberrant (il s’est d’ailleurs fait huer) sachant que la maison de production Ascot (l’équivalent de TF1 Vidéo) va bénéficier d’une aide de 4000 francs suisse, aide dont elle n’a pas du tout besoin…
Ce qu’il faut retenir c’est que l’année prochaine, ils essayeront de faire quelque chose de plus grand, avec plus de salles.

Nos meilleurs découvertes ont été la rétrospective de William Castle, expérience à vivre au cinéma, et (re)découvrir The Thing de John Carpenter, sur grand écran.
Nos coups de coeur vont à Moon, Connected et Mary and Max, films que nous vous conseillons d’aller voir s’ils sortent en salles, d’acheter ou de les louer.

J’espère vous retrouver en octobre pour le festival de Sitges à l’occasion des 30 ans d’Alien et de toute façon, l’année prochaine pour la 10ème édition du NIFFF.

– Alex

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.