Le dixième film de Luc Besson, “Arthur et les Minimoys”, en salles le 13 décembre, sera aussi son dernier. “Ca y est, c’est fini”, a annoncé le réalisateur français lundi, confirmant ce qu’il avait dit en mai dernier à Cannes au “Film français”. Il entend désormais se consacrer à une action citoyenne.

Invité à présenter son film à très gros budget (62 millions d’euros) sur RTL, Luc Besson a déclaré être “fier” de son oeuvre cinématographique. “C’est mes dix petits bébés (…) Je les aime tous. Je suis content d’avoir fait cette boucle. Ca, c’est fini”, a-t-il dit.
Après cinq ans de préparation, le réalisateur du “Cinquième élément”, de “Jeanne d’Arc”, de “Léon”, de “Nikita”, ou encore du “Grand bleu”, a dévoilé les voix françaises de son dernier film d’animation. “Pour interpréter en français la reine, il fallait au moins une princesse, donc j’ai pris Mylène Farmer”, a-t-il indiqué. “Aux Etats-Unis c’est David Bowie qui fait le méchant et on a demandé à Alain Bashung” de le faire en France, et “c’est Marc Lavoine qui fait le fils d’Alain Bashung”, a-t-il révélé.
Interrogé sur ses projets d’avenir, Luc Besson a évoqué son intention de s’investir dans la vie citoyenne. “J’ai envie de m’occuper un peu de mes concitoyens, j’ai envie de m’occuper un peu de ma planète, j’ai envie de faire des actions en faveur des banlieues, en faveur de la nature, j’ai envie de faire plein de trucs”, a-t-il annoncé.
“J’essaie de monter une fondation, je voudrais aider les jeunes en banlieue, je suis très sensible sur tous ces jeunes, je trouve qu’ils ont une pêche d’enfer, je suis assez épaté”, a-t-il précisé

Source et texte : AP

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.