Il n’y aura pas que des chef-d’oeuvres récents dans vos salles de cinéma en mai !

En effet, en plus des probables incontestables réussites que seront Mad Max Fury Road de George Miller et A La Poursuite de Demain de Brad Bird, vous pourrez redécouvrir l’œuvre d’un des plus grands metteurs en scènes du cinéma français, ainsi que revoir deux long-métrages d’un des plus prestigieux noms du 7ème Art japonais ; mais surtut, vous pourrez vous précipiter vers la version inédite (20 minutes de scènes supplémentaires, soit 250 minutes de métrage) et restaurée d’un des plus grands films du monde. Ni plus, ni moins.
Et ouais.
Si, si.
Juré.

06 mai :

Un très grand cinéaste français est à l’honneur ce mois-ci dans les salles obscures : Jean-Pierre Melville, célèbre pour son stetson, ses lunettes noires, et sa filmographie qui en fait un des plus réputés des cinéastes français internationalement, comme on peut le voir les polars de John Woo et Quentin Tarantino. 4 de ses films ressortent ce mois-ci chez Studio Canal, et on commence par une de ses plus grandes œuvres : L’ARMEE DES OMBRES, adapté du roman de Joseph Kessel, projet de longue date du réalisateur. Lino Ventura y incarne l’un de ses plus grands rôles, celui de Philippe Gerbier, résistant à l’occupation nazie et arrêté pour pensées « gaullistes », s’échappant lors d’un transfert de la Gestapo italienne pendant que les arrestations des membres de son réseau se suivent. Le grand chef-d’oeuvre sur le thème de la résistance française pendant la Seconde Guerre Mondiale. A noter que la célèbre musique de Morton Gould pendant la scène de Gerbier se dirigeant vers le peloton d’exécution a été réutilisée pour l’émission « Les Dossiers De l’Ecran » sur Antenne 2, diffusée de 1967 à 1991.

https://www.youtube.com/watch?v=rcATDB5YV48

Marlon Brando et Frank Sinatra dans une comédie musicale ? Oui, c’est possible grâce à Joseph L. Mankiewicz qui réalise en 1955 BLANCHES COLOMBES ET VILAINES MESSIEURS, adapté comme souvent à l’époque d’une pièce jouée sur les planches de Broadway. Le film narre l’histoire d’un patron d’une boîte de jeux pariant avec un joueur professionnel qu’il va pouvoir séduire une jolie missionnaire de l’Armée du Salut. A noter que la chanson « A Woman In Love » spécialement créée à l’occasion du film est devenue depuis un standard repris par de nombreux artistes.

Films Sans Frontières continue sa petite rétrospective consacrée à Kenji Mizoguchi, un des maîtres du cinéma japonais au même titre que Kurosawa ou Yasujiro Ozu. Après L’INTENDANT SANSHO, 2 films vous sont proposés ce mois-ci en salles. Tout d’abord, L’IMPERATRICE YANG KWEI FEI, l’histoire dans la Chine du VIIIème siècle de l’empereur Hsuan Tung, inconsolable depuis la mort de son épouse et rencontrant une simple servante. Encore une fois, une merveille d’esthétisme de la part du célèbre auteur des CONTES DE LA LUNE VAGUE APRES LA PLUIE.

https://www.youtube.com/watch?v=zlILZ36mMLg

Réservez de toute urgence votre après-midi ou votre soirée ! Carlotta nous propose une réédition évènementielle en ce mois de mai : IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE, l’ultime chef-d’oeuvre de Sergio Leone, l’un des plus beaux films du monde, présenté dans une version entièrement restaurée et pour la première fois dans son intégralité, soit 4h10 ! Le film, inutile de vous le résumer, vous le connaissez tous : un téléphone qui sonne, une fumerie d’opium, De Niro, James Woods, un ralenti devenu mythique, une inoubliable partition d’Ennio Morricone… Lecteurs qui n’ayez pas encore vu ce film, cessez la lecture de ce article et foncez réserver votre place !

 

13 mai :

Vous rongez votre frein ? Vous n’en pouvez plus de patienter jusqu’à la sortie de MAD MAX : FURY ROAD le 14 mai ? Calme-toi, lecteur assoifé de bitume et de tôle froissée ! En attendant de découvrir le nouveau chef-d’oeuvre de George Miller, tu peux t’intéresser au cycle Melville organisé par Studio Canal. Après L’ARMEE DES OMBRES le mercredi dernier, 3 nouveaux long-métrages du metteur en scène sont proposés. Tout d’abord, LE CERCLE ROUGE, mythique œuvre du polar à la française, porté par un immense casting : Alain Delon, Bourvil, Gian Maria Volontè, Yves Montand, sur fond de hold-up du siècle. Ensuite, LE DOULOS, autre classique du fim noir made in France avec Jean-Paul Belmondo et Serge Reggianni, et enfin UN FLIC, dernier long-métrage de Melville, avec Alain Delon, Richard Crenna et Catherine Deneuve.

De son côté, Films Sans Frontières continue son cycle Kenji Mizoguchi avec LA RUE DE LA HONTE, dernier long-métrage du maître japonais. Le film raconte la vie quotidienne de prostituées dans une maison de passes de Tokyo, à un moment où le gouvernement délibère sur une loi visant à interdire la prostitution. Nouveau regard sur ce monde par Mizoguchi, une des œuvres les plus acerbes et pessimistes du metteur en scène nippon.

https://www.youtube.com/watch?v=ehAnnFg9Xd8

 

Blu-ray/DVD :

Copieux planning de sorties vidéo que voilà ! On ne va bien évidemment pas tout détailler, on en aurait pour des heures… Signalons (enfin) la sortie chez Warner Bros. de CITIZEN KANE dans un beau coffret avec Blu-ray, DVD et livret de 88 pages avec documents d’époque et anecdotes de tournage. Gaumont fête son 120ème anniversaire avec un premier coffret rétrospectif couvrant les années 1895-1925 et propose un coffret sur les films de jeunesse de Philippe De Broca, en parallèle de la rétrospective de la Cinémathèque Française (on y revient en bas). Potemkine édite le second coffret de son intégrale Werner Herzog : cette fois, c’est la période 1976-1982 qui est couverte, avec entre autres COEUR DE VERRE, NOSFERATU, FANTÔME DE LA NUIT et FITZCARRALDO (ce dernier est annoncé séparément en BR et DVD pour octobre 2015).

Enfin, Zootrope Films continue de réchauffer les sens avec sa collection « pinku eiga », L’ARMEE DES OMBRES infiltre également les bacs vidéo et Artus Films exhume le polar italien avec BIG RACKET d’Enzo G. Castellari.

9 GARçONS… UN COEUR ! de Georges Freedland (BR, Gaumont)
L’ARMEE DES OMBRES de Jean-Pierre Melville (BR, Studio Canal)
BAAL de Volker Schlöndorff (BR et DVD, Carlotta)
BIG RACKET d’Enzo G. Castellari (DVD, Artus Films)
BONDAGE de Noboru Tanaka (DVD, Zootrope Films)
BOULEVARD DE L’ESPERANCE de Dino Risi (DVD, Tamasa)
CALIGULA ET MESSALINE d’Antonio Passalia (DVD, LCJ Editions)
LE CHAT ET LA SOURIS, UN HOMME ET UNE FEMME, ITINERAIRE D’UN ENFANT GÂTE, MARIAGE et PARTIR REVENIR de Claude Lelouch (BR et DVD, Marco Polo)
LE CINEMA EN GUERRE (DVD, Elephant Films)
CITIZEN KANE d’Orson Welles (BR et DVD, Warner Bros)
COFFRET GAUMONT 120 ANS, VOLUME 1 : 1895-1925, LE MUET (DVD, Gaumont)
COFFRET PHILIPPE DE BROCA (BR et DVD, Gaumont)
COMME UN CHEVEU SUR LA SOUPE de Maurice Régamey (BR, Gaumont)
LE COUP DU PARAPLUIE de Gérard Oury (BR, Gaumont)
THE DEMI-PARADISE d’Anthony Asquith (DVD, Elephant Films)
LE DINGO de Carlo Lizzani (DVD, Tamasa)
LA DUCHESSE DE LANGEAIS de Jacques De Baroncelli (DVD, The Corporation)
EMBRASSE-MOI CHERIE et ESCALE A HOLLYWOOD de George Sidney (BR, Warner Bros)
L’ETRANGE AVENTURIERE de Frank Launder (DVD, Elephant Films)
UNE FEMME A SACRIFIER et FLEUR SECRETE de Masaru Konuma (DVD, Zootrope Films)
LA FEMME AUX CHEVEUX ROUGES de Tatsumi Kumashiro (DVD, Zootrope Films)
LA GUERRE INCONNUE de Perry Wolff (DVD, LCJ Editions)
L’HOMME DU JOUR de Julien Duvivier (DVD, Gaumont)
UN IDIOT A PARIS de Serge Korber (BR, Gaumont)
LE LION A DES AILES de Michael Powell (DVD, Elephant Films)
LA MAIN NOIRE de Max Pécas (DVD, LCJ Editions)
MINOPOLSKA : FILMS D’ANIMATION POLONAIS DES SIXTIES (DVD, Malavida)
MORT OU VIF… DE PREFERENCE MORT de Duccio Tessari (DVD, Artus Films)
Q-PLANES de Tim Whelan & Arthur B. Woods (DVD, Elephant Films)
LE TELEPHONE ROSE d’Edouard Molinaro (BR, Gaumont)
TRENTE ET QUARANTE de Gilles Grangier (DVD, Gaumont)
WERNER HERZOG : VOLUME 2 (DVD, Potemkine)

 

Télévision :

C’est une première dans cette rubrique : évoquer un cycle consacré à un réalisateur, diffusé… sur le petit écran. En effet, la chaîne câblée TCM a décidé de célébrer chaque jeudi du mois de mai 2015 la mémoire d’Orson Welles, personnage incontournable haut en couleurs du cinéma américain, qui voler en éclats toutes les règles du 7ème Art via son célébrissime CITIZEN KANE (qui ressort d’ailleurs dans un coffret Blu-ray/DVD, voir plus haut).
Vous sont proposés au sein de cette programmation, et ce en HD native, des incontournables de la filmographie du maître, dont CITIZEN KANE bien sûr, LA SPLENDEUR DES AMBERSON, LA SOIF DU MAL, LA DAME DE SHANGHAÏ, des films européens moins connus, des courts-métrages inédites et de nombreuses pépites. La preuve avec l’étonnante série documentaire, « Around The World
With Orson Welles », carnet de route mouvementé de ses voyages en Europe et dont le 3ème épisode « Retour à Vienne » ne fut retrouvé qu’en 2011 dans une cinémathèque du Wisconsin ! Un documentaire inédit, « This Is Orson Welles » sera également diffusé, incluant des témoignages de Martin Scorsese, Peter Bogdanovich et Chris Welles, fille aînée d’Orson.
Le détail de cette programmation exceptionnelle sur le site de TCM Cinéma.

 

Festivals et soirées :

Nouvelle rétrospective à la Cinémathèque Française, consacrée cette fois à Philippe De Broca. Vous pourrez redécouvrir, et ce du 6 mai au 1er juin, la filmographie de ce « poète de la dérision » (dixit François Truffaut), contemporain de la Nouvelle Vague, ayant mêlé fantaisie, mélancolie, légèreté et gravité via des films comme LES JEUX DE L’AMOUR, LE ROI DE COEUR ou ses irrésistibles comédies d’aventure interprétés par le trublion Jean-Paul Belmondo : L’HOMME DE RIO, LES TRIBULATIONS D’UN CHINOIS EN CHINE et LE MAGNIFIQUE.

Honte sur nous ! Nous n’avons jamais évoqué Les Nuits Au Max ! Projetées au Max Linder Panorama à Paris IX, ces soirées ont été l’occasion de redécouvrir sur un très bel écrin (écran de 18 mètres, son THX) des chef-d’oeuvres tels LES AVENTURIERS DE L’ARCHE PERDUE, JURASSIC PARK ou la saga RETOUR VERS LE FUTUR, et également de rendre hommage à John McTiernan et Hayao Miyazaki.
Le 16 mai à 23h30, David Oghia et son équipe vous proposent de redécouvrir lors d’une nuit endiablée MAD MAX, MAD MAX 2 et MAD MAX : FURY ROAD, et ce pour le prix de 15 euros les 3 fims plus, comme d’habitude, des bonus, café à volonté et petit déjeuner offert pendant la Nuit. ! N’hésitez pas !
Plus d’infos ici : www.nuitsaumax.com

Pour la peine, revisionnons ce très chouette trailer hommage à la saga !

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui ! Portez-vous, allez au cinéma, et à dans 15 jours pour de nouvelles aventures !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.