Après deux années de bons et loyaux services à répertorier, détailler et référencer les grands classiques du cinéma, les petits festivals et les bonnes trouvailles en DVD et blu-ray, David rend son tablier. Du moins sous cette forme puisque vous continuerez à lire sa prose sur CloneWeb.

Voici le dernier numéro de “Keep Calm and Watch Old Movies”, revenant sur novembre et décembre et évoquant l’indispensable : le Géant de Fer de Brad Bird, actuellement dans les salles.

Pour des raisons techniques indépendantes de la volonté de l’équipe du site, l’édition de novembre dernier n’a pu être publiée en temps et en heure. En espérant que ceux-ci soient toujours visibles sur les écrans à l’heure où j’écris ces lignes, petit retour rapide sur les ressorties du mois dernier.

Novembre 2016

– Du cinéma italien avec Vittorio De Sica, l’une des figures majeures du néo-réalisme, à la fois acteur-réalisateur, qui nous a livré en 1963 sa seule contribution à la comédie à l’italienne grinçante : IL BOOM, l’histoire d’un homme d’affaires se retrouvant bientôt assailli par des difficultés financières. Un film porté par le talent d’Alberto Sordi, grand acteur du genre.

– Classique immortel, BOULEVARD DU CREPUSCULE de Billy Wilder est une évocation entre comédie noire et film noir de l’univers hollywoodien à travers l’histoire d’un scénariste sans le sou engagée par une ancienne grande actrice du cinéma muet (interprétée par… Gloria Swanson, ancienne égérie du muet) pour écrire le nouveau film qui fera d’elle une star. A noter dans un important second rôle Erich Von Stroheim dans le rôle du majordome de l’ancienne star.

– 4 ressorties chez Swashbuckler Films : L’HERITIERE de William Wyler, drame historique narrant l’histoire de Catherine Sloper dont le père, homme richissime et tyrannique, s’oppose à son mariage avec le séduisant Morris Townsend ; puis 2 grands morceaux de la filmographie d’Otto Preminger, à savoir LAURA, mythique représentant du film noir des années 1940 incarné par Gene Tierney ; le célèbrissime RIVIERE SANS RETOUR avec Robert Mitchum et Marilyn Monroe, majestueux western en CinémaScope ; enfin, un Elia Kazan très méconnu, inédit en salles en France, MAN ON A TIGHTROPE, racontant l’histoire d’un cirque tchécoslovaque bouleversée par le passage du pays sous le joug communiste.
le mythique TAXI DRIVER, chef-d’oeuvre que l’on ne présente plus : un taxi, les lumières des quartiers glauques du New York nocturne, Robert De Niro, la musique jazz de Bernard Herrmann, la voix off, les éclairs de violence, la célèbre scène du miroir… Vous l’avez tous vu, je ne m’éternise pas.

– Un classique immortel du cinéma français, le long-métrage qui apporta gloire et reconnaissance à Claude Lelouch lors du Festival de Cannes : UN HOMME ET UNE FEMME. Jean-Louis Trintignant en coureur automobile, Anouk Aimée veuve depuis la mort de son mari cascadeur, Deauville, la musique de Francis Lai… Mais je vous remémore tous ces souvenirs avec la bande annonce de ce film à aller voir en amoureux pour vous réchauffer en ces premières semaines de l’hiver…

– Double programme horrifique : LA COLLINE A DES YEUX, grand classique de l’épouvante cradingue des 70’s narrant une famille pourchassée par une bande de dégénérés au beau milieu d’une zone d’essais nucléaires de l’armée américaine, puis le mythique FREAKS de Tod Browning, long-métrage culte et dérangeant et symbole des « midnight movies », narrant le quotidien d’êtres difformes dans un cirque, dans laquelle est engagée une acrobate qui va tenter de séduire le liliputien Hans, détenteur d’un bel héritage.

– EDVARD MUNCH : LA DANSE DE LA VIE, grand biopic réalisé par Peter Watkins sur le peintre et graveur norvégien, réalisé selon une technique toute particulière, chère à son réalisateur : rentrer dans l’intimité de l’artiste en mêlant documentaire et narration, avec des faux témoignages filmées et des interviews de personnages, comme si l’époque était vécue en direct par le spectateur. Un film méconnu, vraiment à part, une expérience à tenter.

– Enfin, puisque c’est bientôt Noël et qu’il faut déjà penser aux enfants, la ressortie par Folimage de 2 courts-métrages des célèbres aventures de Wallace & Gromit : UNE GRANDE EXCURSION, un voyage dans la Lune pour aller trouver du fromage et UN MAUVAIS PANTALON, pastiche du thriller hitchcockien avec un cambrioleur pingouin ! Deux courts réalisés par l’équipe des Studios Aardman, responsables du long-métrage SHAUN LE MOUTON

07 décembre :

La ressortie du mois ! Premier long-métrage du génialissime Brad Bird, avant la consécration avec LES INDESTRUCTIBLES et RATATOUILLE, LE GEANT DE FER est encore un chef-d’oeuvre peu connu du cinéma d’animation de ces vingt dernières années. Racontant l’amitié entre un enfant et un robot de 30 mètres de haut venu de l’espace et tombé sur Terre dans un petit bled perdu de l’Amérique des années 1950, le film est une petite pépite du genre, sortie à la sauvette en décembre 1999 à cause de la fermeture alors imminente du département animation de Warner Bros, puis ayant acquis auprès d’un public une petite reconnaissance. C’est donc l’occasion de faire découvrir à vos chères têtes blondes cet immense œuvre, trépidante, rythmée, bourée d’humour, et au final particulièrement émouvant. COUREZ-Y, C’EST UN ORDRE !

CHAÎNES CONJUGALES, est comédie dramatique mettant en scène trois femmes qui partent en croisière, laissant leurs maris respectifs ; mais avant de partir, elles reçoivent une amie d’une de leurs amies, dans laquelle elle prévient qu’elle part avec le mari de l’une d’entre elles. Mankiewicz en profite pour réaliser une étude des mœurs américaines à travers le parcours de trois femmes aux origines sociales différentes.

https://www.youtube.com/watch?v=bMUn-pZ3N48

14 décembre :

Encore un immense film, beaucoup plus connu cette fois, un des longs-métrages les plus connus parmi la grande filmographie de John Ford : L’HOMME TRANQUILLE, un des plus grands triomphes de Ford, aussi bien critique que public, bien que les producteurs ne croyaient pas une seule seconde à cette histoire d’amour selon eux « niaiseuse et insipide ». Porté par le duo John Wayne-Maureen O’Hara, le film conte l’histoire de Sean Thornton, boxeur ayant abandonné sa carrière en Amérique et regagné son Irlande natale, qui s’attire rapidement les foudres de Will « Red » Danaher, en rachetant le cottage que ce dernier convoitait. Pour les couples désireux de voir de belles histoires d’amour trépidantes, c’est le film idéal !

https://www.youtube.com/watch?v=3srATpDcoNU

21 décembre :

Pas vraiment le film idéal pour la période des fêtes de fin d’année, mais une grande œuvre tout de même à découvrir sur grand écran malgré son climat pesant et austère : CRIS ET CHUCHOTEMENTS, un des longs-métrages les plus connus d’Ingmar Bergman et œuvre totalement atypique dans la carrière ce metteur en scène, produite alors qu’il vit une période très difficile entre le décès de sa mère et la séparation d’avec Liv Ullmann. Il nous conte ici l’histoire dans un manoir d’Agnès, proche de la mort suite à un cancer, dont les deux sœurs et la servante se relaient tour à tour à son chevet. Une œuvre anxiogène, au rythme lent, mais d’une importance capitale dans l’oeuvre de Bergman.

Sorties vidéo novembre:

Du côté de la vidéo, pas mal de choses à se mettre sous la dent ; tout d’abord, du classique américain avec deux films de Joseph L. Mankiewicz, LE CHÂTEAU DU DRAGON et LA MAISON DES ENCHAÎNES, chez ESC Conseils; de l’aventure historique avec LES DRAKKARS, interprété par Richard Widmark, édité chez Sidonis Calysta.
Un grand réalisateur à réhabiliter, véritable touche-à tout de Hollywood, Richard Fleischer ; 4 films sont réédités en HD : BARRABAS, péplum avec Anthony Quinn chez Sidonis, puis 3 films des années 1970 chez Carlotta, à savoir L’ETRANGLEUR DE RILLINGTON PLACE, LES FLICS NE DORMENT PAS LA NUIT et TERREUR AVEUGLE. (les 3 films sont proposés ensemble dans un coffret).
Du grand classique italien avec un incontournable de la filmographie de Luchino Visconti, ROCCO ET SES FRERES, édité dans la collection « Héritage » de TF1 Vidéo.
Elephant Films nous emmène en Asie, et plus spécialement au Japon avec la réédition de 3 films de Shohei Imamura : DESIRS VOLES, DESIR MEURTRIER et LE PROFOND DESIR DES DIEUX.
On continue avec de la comédie musicale chez Movinside avec ABSOLUTE BEGINNERS de Julien Temple, du kitsch 80’s pour les amateurs de David Bowie avec LABYRINTHE de Jim Henson édité dans un beau coffret chez Sony Pictures.
Enfin, 2 sorties côtés cinéma bis et d’exploitation : le slasher MASSACRES DANS LE TRAIN FANTÔME de Tobe Hooper chez Elephant Films, ainsi qu’une perle méconnue du western italien, TIRE ENCORE SI TU PEUX ! De Giulio Questi avec Tomas Milian, édité chez Rimini Editions.

Sorties vidéo décembre :

En plus des nombreuses sorties vidéo de novembre, quelques autres sorties de derrières les fagots, de quoi garnir le pied du sapin d’un ami ou membre de famille cinéphile !
Après sa sortie en juin dernier, BELLADONNA, petite perle méconnue et psychédélique de l’animation japonaise des 70’s, sort chez Eurozoom dans une magnifique édition BR + DVD + CD de la BO du film + livre !
Après leur superbe édition de PANIC SUR FLORIDA BEACH, Carlotta poursuit son exploitation de la filmographie de Joe Dante avec une superbe édition de THE BURBS, comprenant le BR + DVD + un livre inédit.
Restauré en 4K sous la supervision de Scorsese lui-même, Sony propose une superbe édition BR + DVD + livre de son cultissime TAXI DRIVER.
Autre édition prestigieuse, cette fois chez Wild Side : LE GRAND CHANTAGE d’Alexander McKendrick, avec BR + DVD + livre de Philippe Garnier de 224 pages !
Enfin, on termine avec du cinéma français avec TCHAO PANTIN de Claude Berri, offrant le plus grand rôle de sa carrière à l’éternel Coluche, et un Julien Duvivier à découvrir, MARIE-OCTOBRE ; enfin, du cinéma d’horreur avec un coffret regroupant en HD les deux volets de LA COLLINE A DES YEUX 1 & 2, CARNAGE, slasher culte des 80’s et un classique de la Hammer avec le duo Peter Cushing-Christopher Lee, LE CHIEN DES BASKERVILLE.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui… Et c’est avec regret que je vous dis au revoir, puisque c’est la dernière édition de Keep Calm And Watch Old Movies ; cela a été un plaisir de faire cette rubrique pendant plus de deux ans, j’espère que cela vous a plu et vous a envie de sortir un peu du flux d’actualité normal du septième Art et de voir un peu du côté du passé du cinéma. Je remercie tous les fidèles à cette rubrique, tous ceux ayant apprécié et suivi mes textes ; je vous dis à bientôt car je ne quitte pas Cloneweb, et vous y retrouverez ma prose très vite ! A bientôt !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.