Et voilà ! C’est la rentrée ! Après quelques jours de repos plus communément appelés « trève des confiseurs », votre rubrique consacrée au calendrier des ressorties de grands classiques et autres petites perles méconnues est enfin de retour !

Mais d’abord, laissez-moi vous présenter en mon nom tous mes vœux pour l’année 2015, en espérant que cette dernière vous apporte de quoi rassasier votre appétit de cinéma classique !

Bon, je ne vous cache pas que pour ce début 2015, on démarre tout doucement mais sûrement… Néanmoins, plusieurs rééditions bougrement intéressantes sont à venir en cette première quinzaine de janvier ! Suivez le guide !

 

07 janvier

Attention, on commence l’année avec du gros, du lourd, du majestueux ! Baba Yaga Films vous propose ce qui est considéré comme un des chef d’oeuvres du cinéma soviétique, LES CHEVAUX DE FEU de Sergueï Paradjanov. Relatant l’histoire de l’amour de deux jeunes gens séparés par la haine que se vouent leurs familles et que seule la mort réunira, le film, secondaire de par son scénario, a été surtout remarqué pour ses mouvements de caméra déjantés, la caméra se tordant dans tous les sens et recevant même une belle éclaboussure de sang ! Un film qui assume pleinement, par son imagerie et sa bande son, son aspect de conte. Un incontournable du 7ème art qui stupéfie encore aujourd’hui par sa modernité.



Ce n’est pas vraiment du patrimoine (le film date de la fin des années 1980), mais c’est toujours intéressant à signaler : Tamasa Distribution ressort en salles le premier film de Mira Nair, SALAAM BOMBAY ! Tourné en majorité dans les rues de Bombay avec des acteurs non professionnels, le long métrage conte l’histoire et l’errance d’un jeune indien livré à lui-même dans les rues de la capitale de son pays natal. Vainqueur de la Caméra d’Or du Festival de Cannes, un drame évoquant les thèmes du proxénétisme et de la drogue, offrant une vision à contre-courant du pays indien.



Si vous préférez l’Italie, vous pouvez découvrir LA TRAITE DES BLANCHES de Luigi Comencini, l’histoire d’un homme organisant des trafics de femmes à Gènes. Interprété par Vittorio Gassman, granbde égérie du cinéma italien, et Sophia Loren, La Traite des blanches est le deuxième film de Luigi Comencini qui s’intéresse au monde la prostitution. En 1950, le réalisateur avait signé le mélodrame social Les Volets clos qui racontait la lutte d’une jeune femme pour sortir sa sœur du monde infernal de la prostitution.



 

14 janvier 2015

Bon, oui, c’est 1987, donc pas vraiment du patrimoine ; c’est même du cinéma kitsch (voire ringard) pour pas mal d’entre vous, mais bon… C’est une version restaurée. Alors, si vous êtes vraiment fan de cette comédie musicale des années 80, devenue culte grâce à ses multi rediffusions sur une petite chaîne de TV qui montait, montait, montait au début des 90’s, allez-y. Ou alors, si vous êtes fan de Patrick Swayze. Bon, perso, je passe mon tour…


https://www.youtube.com/watch?v=HFK_i5r1WJk

Si j’étais vous, j’irai plutôt me ruer sur la version restaurée du grand classique, que dis-je, un des chef d’oeuvres ultimes de la science-fiction, L’INVASION DES PROFANATEURS DE SEPULTURES de Don Siegel. Récit des habitants d’une petite ville des Etats-Unis victimes d’une étrange psychose et prétendant que des membres de leur famille ou leurs amis ont été dépossédés de leur identité, le film est une plus brillantes allégories des angoisses générées par le contexte de guerre froide des années 50 et 60 ; le film fera l’objet de plusieurs versions ultérieures, dont L’INVASION DES PROFANATEURS de Philip Kaufman en 1978.


https://www.youtube.com/watch?v=WFnSxeDfENk

 

DVD et Blu-ray

Du côté des bacs à Blu-Ray et DVD, pas grand-chose à se mettre sous le dent, les distributeurs se remettant de la grosse période de fin d’année 2014… Citons néanmoins un western de Sergio Leone, un John Huston, du Lelouch, du Richard Fleischer et… Robert Altman qui fait du fantastique.

LA BONNE ANNEE de Claude Lelouch (BR, Marco Polo Distribution)
LE GENIE DU MAL de Richard Fleischer (BR, Rimini Distribution)
IL ETAIT UNE FOIS LA REVOLUTION de Sergio Leone (BR, MGM)
IMAGES de Robert Altman (DVD, M6 Vidéo)
L’IMPITOYABLE d’Edgar G. Ulmer (DVD, Sidonis)
MY LEFT FOOT de Jim Sheridan (BR et DVD, Elephant Films)
L’ORCHIDEE BLANCHE d’André De Toth (DVD, Sidonis)
PASSEUR D’HOMMES de Jack Lee Thompson (DVD, Sidonis)
REFLETS DANS UN OEIL D’OR de John Huston (BR + DVD, Warner Bros)
SOME CALL IT LOVING de James B. Harris (DVD, M6 Vidéo)



On termine pour cette première quinzaine de 2015 avec un événement à noter dans vos agendas si vous êtes grenoblois : la 7ème édition du Festival des Maudits Films, du 20 au 24 janvier 2015.

Au milieu d’une compétition de films inédits, vous pourrez redécouvrir le 17 janvier SECONDS de John Frankenheimer, dont nous avons déjà parlé dans ces pages ; puis pendant le festival (entre autres) : LA COLLINE A DES YEUX de Wes Craven, LE SALAIRE DU DIABLE de Jack Arnold, des excursions dans le cinéma pornographique (le mythique GORGE PROFONDE, CHANGE PAS DE MAIN de Paul Vecchiali) ainsi qu’une soirée Grindhouse avec les kitschissimes SAN KU KAI – LES EVADES DE L’ESPACE et YOR, LE CHASSEUR DU FUTUR !



Et voilà, that’s all folks ! Je vous avais prévenu, c’est léger comme programme ! Allez, on revient dans 15 jours pour un agenda, je l’espère, plus fourni ! A très bientôt !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.