Dernier “Keep Calm” de 2014 !

Les fêtes de Noël approchent, et avec elle la trêve des confiseurs, période où les distributeurs et éditeurs (et le monde de la culture en général) se remettent de leurs labeurs accomplis depuis la rentrée de septembre, et attendent que le peuple digère bien la dinde, les huîtres, le foie gras et autres mets traditionnels de fin d’année afin de dégainer de nouveau leurs nouveautés sur les étalages DVD/BR et dans les salles de ciné.

Bon, tout de même quelques choses à se mettre sous la dent avant de souhaiter la bonne année, que nous allons lister ensemble.

 

17 décembre

C’est LE film de tous les superlatifs, le long métrage pour lequel les termes « tournage rocambolesque » ont été créés spécialement, le projet qui failli couler la 20th Fox : amateurs de films épiques, de projets pharaoniques, Flash Pictures ressort en version restaurée ce qui reste encore à l’heure actuelle l’un des films les plus chers de l’histoire du cinéma : CLEOPÂTRE de Joseph L. Mankiewicz, évocation de la grandeur et du déclin de la célèbre reine égyptienne. Tournage titanesque et rocambolesque, avec moyens énormes, distribution de têtes d’affiches, caprices de stars, multiples reconstructions de décors ; projet de cinq ans et tournage étalé sur deux ans, interrompu de nombreuses fois ; la superproduction est certainement plus célèbre pour ses conditions de fabrication que pour ses qualités elle-mêmes. Bien sûr, cela reste une grande référence du péplum et un des derniers témoignages du cinéma classique hollywoodien.



Carlotta, de son côté, nous propose un film beaucoup moins impressionnant dans ses moyens de production mais tout aussi intéressant, à savoir MARIAGE A L’ITALIENNE de Vittorio De Sica ; soit l’histoire de Filumena, servante et maîtresse de Domenico, qui apprend que ce dernier a décidé d’épouser une jeune fille et décide de lui tendre un piège en lui faisant croire qu’elle est mourante et que son dernier désir est de se faire épouser. Une comédie à l’italienne, réalisée par l’un de ses représentants les plus connus, et portée par le prestigieux couple Sophia Loren-Marcello Mastroianni.



 

24 décembre

Pour fêter Noël, surtout si vous souhaitez vous y rendre le 25 décembre (j’y reviens), rien de tel qu’une chouette comédie musicale et un grand classique américain ultra-connu des fêtes de fin d’année. Soit LA BLONDE ET MOI avec Jayne Mansfield, l’histoire d’un ponte de la mafia demandant à un directeur artistique de rendre sa fiancée célèbre ; et LA VIE EST BELLE de Frank Capra avec James Stewart, l’histoire d’un ange tentant de sauver du suicide un homme voulant à tout prix reprendre l’entreprise de prêts à la construction de son père, afin de venir en aide aux plus déshérités et de les loger. D’un côté, une sympathique comédie musicale des années 1950, qui vous donnera l’occasion d’apercevoir des stars du rock’n’roll de l’époque tels Gene Vincent, Fats Domino, The Platters, Little Richard. De l’autre, un classique immortel de la comédie féérique que l’on ne présente plus.


https://www.youtube.com/watch?v=KZ_OZpb0wIA

 

Pour finir, en parallèle avec la sortie du coffret DVD et Blu-Ray chez Studio Canal et de la rétrospective à la Cinémathèque Française (voir KCAWOM précédent), Les Acacias propose un programme de 4 films de Claude Sautet, tous proposés en version restaurée : CESAR ET ROSALIE, LES CHOSES DE LA VIE, MAX ET LES FERRAILLEURS et VINCENT, FRANçOIS, PAUL ET LES AUTRES. L’occasion de redécouvrir en salles quatre des plus célèbres long métrages d’un des plus grands réalisateurs français des années 1970.



Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Oui, je sais, c’est un peu light, mais on se retrouve en janvier 2015 pour de nouvelles aventures. D’ici là, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année. A bientôt !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.