Alors que les juilletistes entament une déprime post-vacances et que les aoûtiens partent à leur tour en expédition sudiste, délaissant pour quelques jours le béton et la sinistrose urbaine, l’agenda des ressorties cinéma continue son chemin de plus belle, proposant en cette période estivale, au milieu des blockbusters et fonds de catalogue des distributeurs, des grands classiques du cinéma et d’autres œuvres moins connues mais tout aussi intéressantes à (re)découvrir sur grand écran. Voici le programme pour cette première quinzaine d’août. ENJOY !

05 août :

On commence avec un double-programme consacré au plus célèbre des réalisateurs allemands, Fritz Lang. Auteur d’une grande filmographie traversée par des thèmes sombres tels la vengeance et la soif de pouvoir, Lang a poursuivi sa carrière aux Etats-Unis suite à l’avènement du nazisme dans son pays d’origine, et a signé au début des années 1940 plusieurs films de propagande anti-nazis. Parmi ces derniers, vous pourrez redécouvrir CHASSE A L’HOMME, l’histoire d’un amateur de chasse anglais traquant le Führer afin de l’éliminer, et CAPE ET POIGNARD, où un américain tente de libérer des mains des allemands un savant italien venant de mettre au point la formule de la bombe atomique. Deux thrillers haletants, aux suspense tendu et aux multiples rebondissements.

https://www.youtube.com/watch?v=rbbt6crszHs

https://www.youtube.com/watch?v=UmwQ_fZ3HFo

Un peu de romance en cette période propice aux péripéties amoureuses, avec une comédie de Stanley Donen, INDISCRET, avec Cary Grant et Ingrid Bergman. Déjà réunis devant la caméra d’Alfred Hitchcock pour LES ENCHAÎNES, les deux stars interprètent ici une très jolie comédienne au faîte de sa gloire et un séduisant fonctionnaire de l’OTAN. Ce dernier, célibataire endurci, fait croire à l’actrice qu’il est épousée à une femme qui refuse le divorce. A noter qu’il s’agit du film préféré de Cary Grant dans toute sa carrière.

Partons (comme à un peu près chaque chronique) du côté de l’Italie avec l’un des plus grands réalisateurs de la comédie à l’italienne, Dino Risi ; l’occasion est donnée de redécouvrir son premier succès dans le genre, PAUVRES MAIS BEAUX, film dans lequel l’amitié entre Romolo et Salvatore est mise à rude épreuve lorsque les deux compères tombent amoureux de la femme. Film de « néo-réalisme rose » (farce avec des éléments du néo-réalisme), le long-métrage connut une suite… BEAUX MAIS PAUVRES !

https://www.youtube.com/watch?v=ZHD69o2cIfg

Tourné sur les lieux même où avait vécu le célèbre peintre, LA VIE PASSIONNEE DE VINCENT VAN GOGH est un flamboyant biopic de Vincente Minnelli. Surtout connu pour ces comédies musicales, le réalisateur nous évoque ici la vie du célèbre peintre hollandais : sa piété, ses amours déchues, l’amour qu’il porte à son frère Théo, sa rencontre avec Gauguin, son caractère et, surtout, sa dévotion obsessionnelle à la peinture et au dessin, responsables de sa « folie ». Une superbe évocation de l’oeuvre du maître flamand, où les tableaux occupent une place primordiale dans le long-métrage et sont magnifiés par une superbe photographie.

12 août :

Encore une grande œuvre mettant en scène la Seconde Guerre Mondiale, avec LE BAL DES ESPION, long-métrage d’Edward Dmytryk ayant connu un immense succès commercial. Ne négligeant aucun aspect du conflit, le film évoque les destins croisés de 3 personnages de 1938 à 1945 : un lieutenant de la Wehrmacht en désaccord avec l’idéologie de son camp (Marlon Brando), un chanteur américain engagé dans le Débarquement en Normandie (Dean Martin), et un soldat juif envahi par la peur. Brimades des supérieurs, opérations commando, crimes de guerre, crimes contre l’humanité : le plus grand conflit mondial du Xxème siècle évoqué dans une grande fresque de près de 3 heures.

Après le flamboyant A TOUCH OF ZEN présenté dans une somptueuse version restaurée le mois dernier, Carlotta nous présente ce mois-ci une autre grande œuvre de King Hu : DRAGON INN ; l’histoire d’un puissant eunuque semant la terreur parmi son peuple, assassinant le loyal Yu Qian, ministre de la Défense, et organisant une embuscade dans l’Auberge du Printemps, à proximité de la frontière, contre les trois enfants de Qian. Encore une fois, après A TOUCH OF ZEN, un incontournable du film de sabre chinois, à ne pas manquer si vous êtes amateur ou curieux du genre !

Et oui, déjà fini ! Les différentes manifestations reprendront en septembre, et les éditeurs continuent la farniente sur les plages de France et de Navarre ! A dans 15 jours quand même, et portez-vous bien !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.