Le temps passe vite. A tel point qu’on est déjà mi-novembre, l’occasion de faire le point sur les ressorties en salles.

Petit cru pour cette seconde quinzaine. En effet, les reprises ciné se comptent au nombre extrêmement important de… 2. Heureusement, cela se rattrapera au mois de décembre.

Mais ce n’est pas grave, les sorties home-cinéma sont un peu plus importantes et, si vous souhaitez vraiment sortir de votre grotte, quelques festivals et autres manifestations intéressantes sont à signaler.

 

 

19 novembre

Peu de sorties ce mois-ci, peut-être, mais Les Films Sans Frontières déboulent avec la ressortie en version restaurée HD d’un chef-d’œuvre des chef d’œuvres : LE CUIRASSE POTEMKINE. Oeuvre de commande destinée à commémorer le vingtième anniversaire de la Révolution Russe de 1905, le film de Sergueï Eisenstein évoque la mutinerie d’un cuirassé dans le port d’Odessa, puis l’insurrection et la répression qui suivirent dans la ville ukrainienne. Considéré comme l’un des plus grands films de propagande de tous les temps, et même comme un des plus grands films tous courts, le long-métrage donne l’occasion à Eisenstein d’expérimenter de plus en plus l’art du montage, ce qui en fait un monument du cinéma épique. Si vous voulez connaître l’origine de la célèbre scène de la gare dans LES INCORRUPTIBLES de Brian De Palma, vous frappez à la bonne porte !


https://www.youtube.com/watch?v=uwWB_zDtK2M

 

26 novembre

Une autre période trouble de l’histoire, cette fois l’occupation nazie en France et le régime de Vichy, à travers la ressortie chez Les Acacias de MONSIEUR KLEIN de Joseph Losey, César du meilleur film et du meilleur réalisateur, le long métrage narre l’histoire de Robert Klein, marchand d’art alsacien rachetant à bas prix des objets d’art à des juifs en difficulté, qui découvre qu’il existe un autre Robert Klein, juif résistant recherché par la police ; il va alors créer de plus en plus la suspicion auprès des autorités au fur et à mesure qu’il recherche cet homonyme. Reconstitution de la vie de la population juive sous l’occupation, quête sur l’identité d ‘un homme, le film ajoute également une dimension métaphysique, empruntant beaucoup à la littérature de Kafka. Une des plus grandes œuvres sur l’Occupation Française, aux côtés de L’ARMEE DES OMBRES de Jean-Pierre Melville.



 

Amateurs du cinéma chez soi, plusieurs sorties très intéressantes. Après LA PORTE DU PARADIS, Carlotta nous fait découvrir le premier film de Michael Cimino, LE CANARDEUR ; Arte sort l’artillerie lourde pour les fans de Jacques Demy avec le coffret ultime consacré à PEAU D’ÂNE ; Wild Side continue de sortir la filmographie de Fritz Lang avec REGLEMENT DE COMPTES ; et Elephant Films sort enfin (si, si, promis, juré) le chef d’oeuvresque UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT de Powell & Pressburger. Sinon, vous pouvez aussi vous intéresser à Harold Loyd à travers un volumineux coffret de Carlotta et redécouvrir Satyajit Ray chez Les Films Du Paradoxe.

LE CANARDEUR de Michael Cimino (BR et DVD, Carlotta)
CHARULATA de Satyajit Ray (DVD, Les Films Du Paradoxe)
Coffret Harold Lloyd (DVD, Carlotta)
LE DIEU ELEPHANT de Satyajit Ray (DVD, Les Films Du Paradoxe)
DUNE de David Lynch (BR et DVD, Filmedia)
LE LÂCHE de Satyajit Ray (DVD, Les Films Du Paradoxe)
LE MONDE PERDU d’Irwin Allen (BR et DVD, Rimini Editions)
LA NUIT de Michaelangelo Antonioni (DVD, Artedis Films)
PEAU D’ÂNE de Jacques Demy (édition féérique BR + DVD + scénario + livre, Arte Editions)
UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT de Michael Powell & Emeric Pressburger (BR et DVD, Elephant Films)
REGLEMENT DE COMPTES de Fritz Lang (BR + DVD + livre, Wild Side)



 


Du côté des festivals, le PIFFF est de retour pour sa quatrième édition du 18 au 23 novembre prochain.

Au milieu d’une compétition de films inédits, la manifestation propose des séances « cultes » avec L’HOMME QUI VOULAIT SAVOIR, LES GRIFFES DE LA NUIT et surtout WAKE IN FRIGHT, petite perle méconnue du cinéma australien dont nous reparlerons le mois prochain.

Le festival proposera également une nuit « extra-terrestre » avec INVASION LOS ANGELES, KILLER KLOWNS FROM OUTER SPACE, L’INVASION DES PROFANATEURS et LE BLOB.



Petit focus sur une toute jeune manifestation à Angoulême, « Le Rayon Fantastique » qui se déroulera du 25 au 30 novembre prochain.

Pourquoi on en parle ? Parce que seront projetés plusieurs grands classiques tels PHANTOM OF THE PARADISE, LES GUERRIERS DE LA NUIT, LES GOONIES, LES DENTS DE LA MER, MASSACRE A LA TRONçONNEUSE ou NOSFERATU LE VAMPIRE.
Il y aura même le jeudi 20 du nanar avec PLAN 9 FROM OUTER SPACE d’Ed Wood !
Très chouette programmation, on souhaite bonne chance à ce festival !

 

 

Enfin, cela commence le 3 décembre à la Cinémathèque Fançaise : rétrospective John Ford, avec projection de 80 films, parmi lesquels LA CHARGE HEROÏQUE, LA CHEVAUCHEE FANTASTIQUE, LES CHEYENNES, LE FILS DU DESERT, FRONTIERE CHINOISE, L’HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE, L’HOMME TRANQUILLE, LE MASSACRE DE FORT APACHE, LA PRISONNIERE DU DESERT, QU’ELLE ETAIT VERTE MA VALLEE, LES RAISINS DE LA COLERE et tant d’autres films de l’oeuvre du maître américain.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! A dans 15 jours, et allez au cinéma !

1 commentaire

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.