Suite de notre voyage estival dans le cinéma de patrimoine, avec les ressorties du mois d’août 2014.

Pour rappel, Keep Calm And Watch Old mMovies, nouveau rendez-vous mensuel sur Cloneweb, vous permettra de connaître en détail les films historiques proposées par une petite poignée de distributeurs irréductibles prêts à combattre les blockbusters US et autres comédies populo françaises.

Au programme ce mois-ci, du maître du suspense, du documentaire d’auteur, du cinéma français mésestimé, du fantastique européen et des classiques.

On commence en fanfare avec ces fous furieux de Carlotta qui nous proposent de (re)découvrir dans une version restaurée 8k (!) un des plus célèbres et plus appréciés des films d’Alfred Hitchcock, LA MORT AUX TROUSSES. Ce véritable chef d’oeuvre du thriller sorti en 1959, quintessence de la filmographie du maître du suspense aux côtés de FENÊTRE SUR COUR et PSYCHOSE, contient plusieurs scènes d’anthologie ayant marqué l’histoire avec un grand H et n’a absolument pas pris une ride, qui plus est ! Redécouvrez les aventures rocambolesques de Cary Grant, dans le rôle de Roger Thornhill, publicitaire new-yorkais pris par erreur pour un agent secret et entraîné bien malgré lui dans un grand complot.



Swashbucker Films nous propose, de son côté, de revoir, également en version restaurée, un autre film d’Hitchcock, beaucoup moins connu celui-ci, et situé en fin de carrière du maître anglo-saxon : LE RIDEAU DECHIRE, avec Paul Newman et Julie Andrews, thriller sur fond de Guerre Froide, un peu sous-estimé dans la filmographie hitchcockienne, malgré ses nombreuses qualités. A noter que ce long-métrage est connu pour avoir mis un terme à la prolifique collaboration entre le metteur en scène anglais et le compositeur Bernard Herrmann, puisque ce dernier vit sa partition tout bonnement refusée par Hitchcock ; les 2 hommes ne retravailleront alors jamais ensemble.



Enfin, petit événement chez Ciné-Tamaris : la ressortie de 5 films américains de la réalisatrice Agnès Varda. Vous pourrez redécouvrir au sein de ce programme le court-métrage ONCLE YANKO, portrait-reportage sur le peintre Jean Varda, oncle d’Agnès Varda ; BLACK PANTHERS, court-métrage documentaire tourné à Oakland au cours des manifestations autour du procès de Huey Newton, leader des activistes noirs ; LIONS LOVE, fiction sur l’assassinat de Robert Kennedy, DOCUMENTEUR et MURS, MURS, film documentaire sur les murs peints de Los Angeles.

 

Vous avez apprécié PLAYTIME, ressorti en salles le 16 juillet dernier, que nous avons déjà évoqué dans la première partie de cet article ? Vous souhaitez découvrir à présent le reste de la filmographie de Jacques Tati ?
Alors, sachez que Carlotta continue sur sa lancée en proposant la ressortie des 5 autres longs-métrages de l’acteur-réalisateur, à savoir JOUR DE FÊTE, les pérégrinations d’un facteur qui veut « américaniser » sa tournée pendant la fête annuelle d’un petit village ; LES VACANCES DE MONSIEUR HULOT, premier film mettant en scène le personnage fétiche de Jacques Tati ; MON ONCLE, confrontation à travers les nouvelles aventures de M. Hulot du Paris traditionnel des années 1950 au monde moderne alors émergent ; TRAFIC, ou le monde automobile vu à travers les yeux de Hulot ; et enfin, PARADE, ultime film de Tati, et hommage au monde du cirque où l’acteur ressuscite ses anciens numéros de mime, façon de boucler la boucle…







Il n’y a pas que Jacques Tati dans la vie : en effet, deux illustres réalisateurs américains sont mis à l’honneur. D’abord, Otto Preminger, via la société Park Circus, qui nous propose en version numérique le célèbre AUTOPSIE D’UN MEURTRE, description complète des rouages de la machine juduiciaire via l’histoire d’un avocat émérite campé par James Stewart, sollicité pour défendre un lieutenant de l’armée emprisonné pour l’assassinat du violeur de sa femme. Une enquête inspirée de faits réels, tournée sur les lieux du drame.


https://www.youtube.com/watch?v=IAVLvGP25uQ

Park Circus nous propose également la version restaurée d’un film peu connu de Preminger, BUNNY LAKE A DISPARU, un thriller psychologique autour de la disparition d’une jeune fille, dont l’existence est peu à peu remise en question par le lieutenant de police chargé de l’enquête. Une œuvre très intriguante, à l’atmosphère angoissante, à la limite du cinéma fantastique.



Swashbuckler Films, encore eux, proposent un grand classique du western américain, et l’un des plus grand chef-d’oeuvres de John Ford : L’HOMME QUI TUA LIBERTY VALANCE. Avant-dernier western de son auteur, porté par le mythique duo John Wayne-James Stewart, un incontournable du genre qui propose une vision crépusculaire et mélancolique de l’histoire des Etats-Unis via le récit d’un sénateur tentant de mettre hors d’état de nuire un dangereux gangster. Un grand film qui met également fin à une certaine idée du western.



Pour finir en cette journée du 6 août, l’infatiguable Carlotta nous propose la ressortie en copie neuve de SACCO ET VANZETTI, film de Giuliano Montaldo retraçant l’histoire de l’affaire Sacco et Vanzetti dans les années 1920 ; deux anarchistes italiens arrêtés, malgré un manque de preuves formelles, pour avoir commis un hold-up sanglant ayant coûté la vie à deux employés d’une manufacture de chaussures. Un film surtout connu pour la balade « Here’s To You » interprétée par Joan Baez sur une musique d’Ennio Morricone, et devenue un grand hymne de la musique des 70’s.



 

Swashbuckler Films a décidé de ne pas prendre de vacances cet été, puisque ce distributeur nous propose régulièrement des ressorties très intéressantes ; et cette fois, il s’agit de MIRACLE AU VILLAGE, film de Preston Sturges et grand représentant de la « screwball comedy », ces comédies américaines aux situations rocambolesques enchaînées à vitesse grand V sur des dialogues ciselés à la perfection. Si vous voulez retrouver l’ambiance de L’IMPOSSIBLE MONSIEUR BEBE de Howard Hawks, ressorti le mois dernier en salles, alors vous apprécierez l’histoire de Trudy, se réveillant mariée et enceinte après une soirée trop arrosée.



Changement total d’ambiance, de genre, de contexte, d’environnement avec la ressortie d’un docu-fiction de Jean-Jacques Andrien, LE GRAND PAYSAGE D’ALEXIS DROEVEN. Sorti en 1981, le film traite d’une situation de crise sociale, la Politique Agricole Commune, à travers la difficulté de la transmission de deux générations, le père Alexis et son fils, Jean-Pierre. Un long-métrage largement autobiographique, puisque son réalisateur, lui-même originaire du pays de Herve, petit-fils d’agriculteur, a passé son enfance à travailler dans les fermes de ses oncles et grands-parents. Il a d’ailleurs repris le travail dans une propriété agricole pour la préparation de son film.

 

Terminons ce panorama des ressorties de l’été 2014, avec 3 films assez diférents dans leur forme et leur genre.
Tout d’abord, LA CLEPSYDRE de Wojciech Has, histoire d’un homme qui rend visite à son père dans un sanatorium, et revoit ses souvenirs, son passé, ses rêves et fantasmes. Prix du jury lors du Festival de Cannes 1973, une œuvre stupéfiante de maîtrise sur les plans artistique et technique, et un des films les plus étranges du cinéma fantastique européen.


https://www.youtube.com/watch?v=ktwmbp44DHY

Egalement visible en version restaurée, le premier film américain du grand Jean Renoir, L’ETANG TRAGIQUE, dans lequel un chasseur de primes traque un fugitif qui a trouvé refuge chez sa fille qui habite près d’un étang en Géorgie ; il s’agit du premier film de la période américaine de Jean Renoir suite à son exil volontaire.

Enfin, grand classique de Joseph Losey avec Dirk Bogarde, THE SERVANT nous propose un superbe huit-clos psychologique étouffant et admirablement mis en scène entre un jeune et séduisant aristocrate et son domestique dans le Londres du XVIIIème siècle.


https://www.youtube.com/watch?v=beCDVutwjDE

Du côté des étalages vidéo de vos revendeurs préférés, peu de choses, malheureusement… Signalons tout de même en DVD et BR chez Fox BRUBAKER de Stuart Rosenberg, petit classique carcéral vec Robert Redford ; DREAMSCAPE, classique des vidéos clubs des 80’s de Joseph Ruben, disponible en DVD et BR chez Carlotta ; IPCRESS, DANGER IMMEDIAT, film d’espionnage de Sidney J. Furie proposé en DVD ou combo DVD/BR par Elephant Films ; et enfin, un petit classique de SF des 30’s, LA VIE FUTURE de William Cameron Menzies également en DVD ou combo DVD/BR chez Elephant Films.

Pour finir, du 23 juillet au 24 août, le parc de La Vilette propose son festival de cinéma plein air, cette fois-ci portant sur le thème de l’adolescence. Des films récents vous y seront proposés (VIRGIN SUICIDES et MOONRISE KINGDOM, notemment), mais également :

A BOUT DE COURSE de Sidney Lumet
A NOS AMOURS de Maurice Pialat
AMERICAN GRAFFITI de George Lucas
CARRIE de Brian De Palma
DEEP END de Jerzy Skolimowski
FAME d’Alan Parker
HAIRSPRAY de John Waters
LOLITA de Stanley Kubrick
PAULINE A LA PLAGE d’Eric Rohmer
QUADROPHENIA de Franc Roddam

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui ! Rendez-vous à la rentrée pour de nouvelles rééditions salles ! D’ici là, profitez-bien, et bon été !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.