Au court de sa petite carrière, Jennifer Lawrence s’est déjà frottée à pas mal de genre : l’adaptation d’un comic, le film indépendant oscarisable, le blockbuster pour adolescentes. Il lui manque, notamment, le film d’horreur où elle peut courir en débardeur moulant blanc de manière à ce que le spectateur profite de sa poitrine.

C’est désormais chose faite avec House at the End of the Street, où elle incarne la fille d’Elisabeth Shue (Retour vers le Futur, Piranha 3D). Toutes les deux emménagent dans une maison voisine de celle qui a été le théâtre de meurtres. Les ennuis ne font alors que commencer.

Sortie française le 26 septembre 2012.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.