L’avantage du mois de mai, c’est qu’il comporte un bon nombre de jours fériés pouvant être couplés avec des ponts. Et donc du temps pour aller au cinéma.

Et cette semaine, pourquoi ne pas commencer par un Tim Burton ? Après son plus gros succès, et pourtant l’un de ses plus mauvais film, le réalisateur revient sur le devant de la scène avec un Dark Shadows qui plait et pas seulement à Jean-Victor.
Sinon, nous vous proposons aussi les critiques d’Indian Palace (un film certes sympathique mais destiné plutôt à vos grands parents), de Street Dance (destiné, lui, à votre petite soeur) ou The Theatre Bizarre que nous avions vu lors de l’Etrange Festival.
Sans oublier le fait que vous pouvez relire notre avis sur Mission Impossible Ghost Protocol à l’occasion de la sortie du DVD et du Blu-ray.

Quel sera votre premier film cette semaine ?

Dark Shadows
Critique, par Jean-Victor
Tim Burton est enfin de retour, tout simplement.

The Theatre Bizarre
Critique, par Jean-Victor
Une initiation un rien foutraque et hétérogène donc, mais fort agréable et salutaire.

Street Dance 2
Critique, par Jean-Victor
A condition de ne pas être allergique aux films de danse et de ne venir que pour la chose en elle-même, le film saura vous divertir grâce à la générosité dont il fait preuve, emballé correctement et avec une 3D dont la pertinence dans ce genre d’exercice n’est plus à prouver.

Indian Palace
Critique, par Jean-Victor
Pour les autres, cela reste un film de vieux, fait par des vieux et pour des vieux, mais pour une fois que vous pouvez emmener vos aïeuls au cinéma en étant sûrs qu’ils plus soient concernés que devant leurs téléfilms du dimanche, c’est l’occasion de se faire bien voir.

Mission Impossible Protocole Fantôme (critique initialement publiée le 8 décembre 2011)
Critique, par Marc
Portrait de Brad Bird par Rafik Djoumi
Votre mission, si vous l’acceptez, sera donc de vous jeter dans la salle de cinéma la plus proche dès le 14 décembre prochain pour profiter pleinement du grand spectacle qu’est Mission Impossible Protocole Fantôme, ses scènes d’actions prenantes et son rythme haletant.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.