Je sais ce que vous allez dire : pourquoi mettre en film de la semaine quelque chose que vous n’avez pas forcément aimé ?

Et bien parce qu’il faut dire qu’à part John Carter (et le sympathique Hasta la Vista) pas grand chose d’excitant ne sort cette semaine.
Et puis avec ces 250 millions de dollars de budget, ses costumes et décors parfaits, son réalisateur issu de chez Pixar, ses scènes partiellement en performance capture, John Carter a -malgré ses défauts d’écrire- quelque chose de nécessaire. Typiquement, c’est le genre de film qui mérite de réussir juste pour qu’Andrew Stanton puisse en faire un 2e corrigé des problèmes du premier.

Et puis John Carter, c’est un peu la base de la science-fiction, un bouquin sans lequel vous ne seriez surement pas là à lire ces lignes. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire.

John Carter
Critique du film, par Marc
Il est étrange qu’avec 250 millions de dollars de budget et l’histoire « à l’origine de toutes les autres » Disney ait choisi livrer un film si produit, si monté, si formaté et si mal vendu. On était typiquement face à quelque chose qui aurait pu être le Seigneur des Anneaux de la science-fiction. Mais on est passé à coté.

Hasta la Vista
Critique du film, par Marc
En 2012, il est donc encore possible de faire du cinéma simplement, sans esbroufe, mais avec de vrais personnages et un vrai sujet. Pour un film réussi.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.