Après la déferlante The Impossible de la semaine dernière, il est presque difficile de se remettre debout pour évoquer les films sortant cette semaine. D’ailleurs, le long-métrage de Juan Antonio Bayona mériterait de garder deux semaines consécutives son titre de “film de la semaine” tant c’est une immense claque.

On va quand même faire le boulot et vous dire que ce mercredi le seul film qui mérite votre intérêt, c’est le très sympathique 5 Légendes de chez Dreamworks Animation. Le studio vole la vedette à ses concurrents en cette fin d’année avec un dessin animé qui plaira aux plus jeunes. Et à leurs parents.
Vous pouvez passer sur Silent Hill Révélation si on en croit le micro-trottoir réalisé par Après La Séance. Jean-Victor y reviendra dans la prochaine Emission…
Nous, on ira sans doute jeter un coup d’oeil curieux à Operacion E, le film sur les Farcs avec le toujours très bon Luis Tosar, ou sur le documentaire Les Invisibles, plus que jamais dans l’actualité puisqu’il évoque l’homosexualité chez des personnes nées pendant l’entre-deux guerres.

En fait, et vu l’approche des fêtes de fin d’année, c’est une nouvelle fois du coté du blu-ray qu’il faut se tourner pour plus de choix : The Dark Knight Rises, Rebelle et dans une moindre mesure Le Lorax viennent remplir les rayonnages et compléter les très belles sorties de la semaine dernière.

Enfin, pour être bien complet sur ce qui se passe à partir de demain sur la planète cinéma, sachez que la Cinémathèque (à Paris) démarre son cycle de films restaurés et projetera notamment ce jeudi soir en copie restaurée le chef d’oeuvre de David Lean Lawrence d’Arabie. La séance sera présentée par Omar Sharif en personne. L’évènement est complet en préventes mais des billets de dernières minutes devraient être mis en vente le soir-même.

Les Cinq Légendes
Critique du film, par Marc
Comme quoi, quand on s’entoure de gens de talents, on parvient à livrer un film évitant les clichés et les repompes de la concurrence. Les Cinq Légendes cible, c’est vrai, une catégorie de spectateur en particulier oubliant tous les autres sur la route. Mais on est tous quelque part un petit garçon admiratif devant Jack Frost ou le Lapin de Pâques. Alors si ça fonctionne, pourquoi pas ?

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.