Dernier “Demain C’est” du mois de juillet alors que vous revenez peut-être de vacances ? A moins que, comme votre serviteur, vous vous apprêtiez à partir un peu au vert ?

En attendant de vous proposer dans les prochaines semaines nos critiques des blockbusters de l’été que sont La Planète des Singes, Green Lantern, Captain America, ou encore Cowboys et Envahisseurs, revenons sur ce qui sort cette semaine : principalement Cars 2.
Si le film n’est franchement pas une réussite, ça nous au moins permis de croiser John Lasseter et de vous en proposer la vidéo. Sort également La Locataire dont nous avions publié la critique en mars dernier lorsqu’Arkaron avait pu voir le film ainsi que The Troll Hunter après avoir fait la tournée des festivals.

Un dernier mot avant de vous proposer tous nos liens pour évoquer J’aime Regarder les Filles. Le film de Frédéric Louf raconte une love-story dans l’univers des jeunes parisiens au début des années 80, quand un étudiant un peu quelconque mais très amoureux s’introduit dans le milieu des bourgeois du 16e, ceux qui à 17 ans font des soirées “grands crus & fromages” en croyant tout savoir de la politique. Jolie surprise avec un casting soigné et réussi, dont Audrey Bastien déjà repérée dans Simon Werner a Disparu. Le film, sorti la semaine dernière, ne bénéficie que d’une toute petite diffusion alors s’il passe encore chez vous…

Cars 2
Critique du film
Rencontre avec les doubleurs français
Rencontre avec John Lasseter
Mais ça ne suffira pas malheureusement à sortir le spectateur de l’ennui et le film du naufrage. Un mauvais pas pour mieux rebondir avec Rebelles ? On ne peut que l’espérer.

La Locataire
Critique du film
The Resident n’est pas un grand film, il aurait sans doute été considéré comme un Hammer mineur si réalisé quarante ans dans le passé ; cependant, l’implication totale de ses acteurs, sa réalisation plus qu’honnête et sa volonté d’aller de l’avant sans oublier son héritage (hammerien bien sûr, mais aussi celui du giallo ou du rape & revenge), en font un re-départ intéressant, et surtout, laisse entrevoir un potentiel certain.

The Troll Hunter
Critique du film
Enième membre de la troupe des faux documentaires fantastiques, The Troll Hunter parvient in extremis à tirer son épingle du jeu par l’atmosphère atypique qui le caractérise et par une fabrication somme toute honorable

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.