Un “Demain c’est” un peu à la bourre cette semaine mais il faut dire que nous sommes beaucoup occupés, notamment pour vous fournir très vite de très belles interviews. On parlera ans les prochains jours de l’adaptation de Preacher au cinéma. Avec sans doute un petit scoop.

Mais revenons aux sorties de la semaine. La rédaction a en effet vu plusieurs films, dont Arkaron et le fameux et attendu Battle Los Angeles, grosse déception.
On revient aussi sur Pollen, sur Conviction, sur Légitime Défense et sur The Silent House et Route Irish. De quoi vous permettre de choisir au mieux.

Par quoi allez-vous commencer ?

Pollen
Critique du film et rencontre avec le réalisateur le WWF ainsi que vos commentaires.
Le film prend donc clairement le parti d’éviter la polémique pour se concentrer uniquement sur la beauté de ses images et même si on regrette un instant de choix trop Bisounours, l’ensemble est tellement éblouissant que c’est vite oublié.

World Invasion : Battle Los Angeles
Critique du film et vos commentaires
Fatiguant, indigent et sans intérêt.

Conviction
Critique du film et vos commentaires
Porté par des acteurs comme à leur habitude exceptionnel et une technique nickel, Conviction, qui avait tout pour lui, pêche par son manque cruel d’enjeux et son scénario terriblement long.

Légitime Défense
Critique du film et vos commentaires
Légitime Défense est l’exemple même du film qu’il est très facile de descendre malgré ses velléités et une véritable envie de bien faire. Ne tirons pas sur l’ambulance (d’autres le feront à notre place), celle ci n’est pas déshonorable mais simplement trop peu expérimentée, ce que l’on ressent constamment dans ce film à l’écriture trop aléatoire et quelconque pour que le public s’en souvienne.

The Silent House
Critique du film et vos commentaires
(…) un film qui est une véritable démonstration de tout ce qu’il ne faut pas faire dans le genre. C’est vrai que quitte à se planter, autant y aller franchement.

Route Irish
Critique du film et vos commentaires
Coincé le derrière entre deux chaises, Ken Loach brode autour dans un film finalement assez vain et dont on sort en se demandant ce que diantre le cinéaste a bien voulu nous dire là.

2 commentaires

  • marc mercredi 16 mars 2011 8 h 00 min

    Yeah

  • test mercredi 16 mars 2011 8 h 00 min

    Hop

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.