Nous avons vu deux des films sortant cette semaine, dans deux genres très différents.

L’un est un film d’animation des studios Dreamworks, Megamind. Et si Jean-Victor s’enflamme dans l’Emission pour vous en parler, j’ai personnellement trouvé le film certes bien réalisé mais peu drôle et au scénario assez mal foutu. Je compte donc sur vous, si vous allez le voir, pour venir donner votre avis dans les commentaires, histoire de trancher.

L’autre film est Armadillo, un documentaire sur la guerre en Afghanistan dont nous avons rencontré le réalisateur.
Faites votre choix, demain c’est mercredi !

MEGAMIND
Réalisé par Tom McGrath
Avec les voix de Will Ferrell, Brad Pitt, Tina Fey
Megamind est le superméchant le plus génial de toute l’histoire de l’humanité.
Et le pire loser aussi…
Depuis des années, il essaie par tous les moyens de conquérir Metro City. En vain : chacune de ses tentatives est mise en échec par l’invincible Metro Man, et tourne à la farce. Jusqu’au jour où Megamind tue Metro Man !
Mais un superméchant a besoin d’un superhéros pour se sentir exister et avoir un but dans la vie. Megamind a donc l’idée de se fabriquer un nouvel adversaire : Titan, encore plus grand, plus fort et plus héroïque que le précédent.
Problème : Titan découvre vite que c’est bien plus drôle d’être un méchant que de protéger les hommes. Et encore plus amusant de détruire le monde que de le diriger…
Pris au piège, Megamind réussira-t-il à vaincre sa diabolique création ? À devenir le héros inattendu de sa propre histoire ?

 

 

 

 

ARMADILLO
Réalisé par Janus Metz
MMads et Daniel sont partis comme soldats pour leur première mission dans la province d’Helmand, en Afghanistan. Leur section est positionnée à Camp Armadillo, sur la ligne de front d’Helmand, où ils vivent des combats violents contre les Talibans. Les soldats sont là pour aider les Afghans, mais à mesure que les combats s’intensifient et que les opérations sont de plus en plus effrayantes, Mads, Daniel et leurs amis deviennent de plus en plus cyniques, creusant le fossé entre eux et les afghans. Les sentiments de méfiance et de paranoïa prennent le relais, causant aliénation et désillusion. Armadillo est un voyage dans l’esprit du soldat, un film exceptionnel qui a pour thème l’histoire mythique de l’homme en guerre.

 

Multipliant les passages auxquels on a du mal à croire tant l’œuvre carbure à la seule force du courage de son auteur, Armadillo permet pour la première fois d’être acteur non pas d’une retranscription de la guerre mais de la pure et stricte réalité.

 

 

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.