Après une première critique du film par Steven, qui avait eu la chance de le voir au Festival de Deauville, Loïc nous livre son avis sur The Foutain, le prochain film de Darren Aronofsky avec Hugh Jackman et Rachel Weisz. Le film sort dans les salles françaises le 27 décembre prochain…


The Fountain, est un projet presque entièrement créé par son réalisateur, Darren Aronofsky. L’histoire, le scénario et la réalisation sortent tout droit de sa tête, et ça se voit. On ne ressent aucune contrainte dans son métrage, contraintes qui auraient pu être produites si le film avait été l’adaptation d’un livre, par exemple. Il laisse libre cours à ses envies, ne pose pas de limite à son histoire. Et quelle histoire ! Une histoire d’amour qui se déroule sur trois époques. Trois époques qui finiront par se rejoindre, toute mue par le désir de trouver l’immortalité. Un conquistador, un scientifique et un explorateur. Tous les trois interprétés par Hugh Jackman, qui range ici ses griffes. Il arrive à convaincre, avec son jeu parfois un peu brusque, sauf, peut-être, dans les scènes de larmes, où on a un peu de peine à y croire. Aux côtés de Jackman, on retrouve la sublime Rachel Weisz, qui avait bouleversé bien des spectateurs à travers The Constant Gardener, en femme militante. Rien à dire sur son jeu, parfait, subtil, tant en reine qu’en infirme.

Tout comme les acteurs, la réalisation d’Aronofsky est excellente, avec ses jeux de lumière et d’ombre, ses nombreux gros plans, ses idées novatrices et sa précision dans les détails. S’ajoute à cette très bonne réalisation la merveilleuse composition de Clint Manssell, qui avait déjà travaillé avec le réalisateur sur Requiem for a Dream.

Magnifique musique qui confère ainsi au film encore plus d’ampleur et un côté presque mythique. Sans oublier encore un point important, la très bonne qualité des effets spéciaux, qui offre de très beaux plans, comme la fin, notamment.

Le film, en revanche, pêche sur deux points : sa durée, et son aspect parfois trop kitsch. Premièrement, le film est trop court, et le spectateur a un peu de peine à assimiler toutes les informations que contient le métrage. On en sort un peu bouffi, les yeux écarquillés, la bouche ouverte. Peut-être que le réalisateur aurait dû donner un peu plus d’aération à la dernière partie du film, qui est particulièrement forte en révélations, en ajoutant une ou deux scènes, par exemple. Et secondement, je trouve certaines choses un peu trop kitsch. Le film est assez généreux en explosions de lumière en tout genre. Parfois ça colle parfaitement à l’esprit du film, parfois pas du tout, et ça en devient inutile, voire même ridicule. L’un des personnages qu’incarne Jackman aborde quelques fois une position bouddhiste qui ne n’a rien à voir avec le film, et ça en est presque risible. Dommage.

Au final, The Fountain est un très bon film qui partagera beaucoup les spectateurs. Certains crieront au chef-d’œuvre, d’autres le trouveront sympa, mais sans grand autre intérêt. Pour ma part, je trouve l’idée très intéressante, bien exploitée, et que le tout est vraiment bien fichu. Le film aurait gagné en valeur s’il comportait quelques scènes en plus à la fin. Mais j’irai le voir une deuxième fois lors de sa sortie officielle, pour me faire un avis définitif…

– Loïc Valceschini

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.