J’ai eu le privilège d’assister hier soir, dans un club privé près des Champs Elysées et en compagnie de bloggeurs célèbres, à une projection avant-première du film Hollywoodland. Voici un petit avis…

16 juin 1959. L’acteur George Reeves, le héros du feuilleton télévisé Les Aventures de Superman, est abattu d’une balle dans sa maison des collines de Hollywood. Il laisse derrière lui sa fiancée, la starlette Leonore Lemmon, et des millions de fans sous le choc. Malgré les circonstances étranges de sa mort, la police clôt aussitôt l’affaire, mais la mère de George, Helen Bessolo, n’est pas décidée à s’en tenir là. Elle engage un détective privé, Louis Simo. Celui-ci découvre que la liaison torride entre Reeves et Toni, l’épouse d’Eddie Mannix, un cadre haut placé chez MGM, pourrait bien être la clé du meurtre. L’enquête de Simo va le conduire dans l’envers du décor de Hollywood et il va se rendre compte que la justice y règne plus sur les écrans que dans la vie. L’affaire implique beaucoup de monde et il n’en sortira pas indemne. George Reeves avait des secrets…

Comme ne l’explique pas forcément le synopsis, le film alterne sans difficultés des scènes passées, sur la vie et la carrière de George Reeve (ou pourquoi et comment il en est arrivé là) et l’enquête menée par Louis Simo. Les deux parties, suffisamment bien ficelées et denses, sont aussi intéressantes l’une que l’autre et on se passionne vite pour la vie de l’acteur qui est devenu Superman pour une série télé plus que populaire autant que pour les raisons de son assassinat (ou suicide).
Mon seul regret, scénaristiquement parlant, est que -la mort du personnage restant encore aujourd’hui un mystère- le film ne prenne jamais vraiment position. Il propose différentes thèses mais jamais de solution.
Mention bien pour Ben Affleck, qui mérite la récompense obtenue à la dernière Mostra de Venise. Il parvient, notamment pendant les scènes en costume, à ressembler par moment physiquement à George Reeve et s’en sort très bien. On ne parlera même pas du reste du casting, Adrian Brody, Bob Hoskins ou la charmante Diane Lane n’ont plus rien à prouver.
L’année 2007 commence donc bien, avec un très bon film à mi chemin entre “Walk the Line” pour le coté biopic et LA Confidential.

Hollywoodland sort dans les salles le 03 janvier 2007.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.