Depuis quelques semaines, je vous parle de Scott Pilgrim vs the World, prochain film d’Edgar Wright d’après le comic de Bryan Lee O’Malley et dont la sortie est prévue le 18 août prochain.
Mais contrairement à un Batman ou un Spider-Man, Scott Pilgrim -pourtant le héros le plus cool du monde- n’est pas encore connu en France. Difficile donc de vous parler d’un film qui ne vous touche pas encore autant que ceux qui ont découvert le comic en anglais.
Pour palier à cela, je vais vous parler exceptionnellement et le temps de trois articles de la bande dessinée, histoire de patienter avant la sortie du film mais aussi avant la sortie du tome 1 en français prévu pour début mars chez l’éditeur Milady.

Article initialement publié le 25 janvier.
Scott Pilgrim Tome 1 est sorti en librairies ce 10 mars.
A voir également : les avis des lecteurs de la série et l’interview vidéo de Philippe, traducteur de la version française

L’histoire se déroule à Toronto, Canada. Scott Pilgrim est un jeune comme beaucoup d’autres. Il a 24 ans, bassiste dans un groupe appelé les “Sex Bob-Omb”, et est entre deux boulots. Dès le début du premier tome, on apprend qu’il sort avec une lycéenne, Knives Chau. Mais rien de grave. Il l’a rencontré par hasard dans le bus et ne l’a même pas encore embrassé.

L’histoire pourrait s’arrêter là si Scott n’avait pas rencontré par hasard la jolie livreuse de chez Amazon.ca : Ramona Flowers. Il flashe, commande des CD pour la revoir le plus vite possible et la rencarder. Et là il découvre que s’il veut la garder le plus longtemps possible, il va devoir … combattre ses sept maléfiques ex-copains, tous des combattants entrainés et munis de pouvoirs psychiques !

Scott Pilgrim, c’est exactement ça : un mélange de romance à l’américaine digne des meilleures séries fleurs bleues et de dantesques combats, digne de Dragon Ball pour ne citer que lui.
L’animation japonaise n’est pas la seule référence de la bande dessinée. L’autre principale, c’est le jeu vidéo. Ainsi, les combats de Scott lui donneront droit à des items, des vies supplémentaires il gagnera même des niveaux et pourra sauvegarder son parcours sur des save points prévus à cet effet. Et tout cela comme si c’était parfaitement normal dans la vie de tous les jours.

Scott Pilgrim, c’est un peu quelque part la vie amoureuse d’un héros de jeu vidéo 8-bit et c’est tout ce qui fait sa force : la rencontre improbable avec l’univers d’une série sentimentale sympathique et réaliste et celui de Dragon Ball ou Zelda.

Bryan Lee O’Malley a donc puisé son inspiration dans des univers aussi varié que l’animation, le cinéma, les jeux vidéos et les mangas (la bande dessinée est éditée en petit format et en noir&blanc) mais aussi tout simplement la vie. C’est pour ça qu’il arrive à nous offrir le comic le plus innovant de ces dernières années, avec un dessin simple mais soigné, de nombreux plans explosifs et d’autres beaucoup plus contemplatifs.

Scott Pilgrim Tome 1 sort le 12 mars prochain dans toutes les bonnes libraires en français, traduit par Philippe Touboul et édité par Milady. Si vous n’avez pas encore marqué la date dans votre calendrier, un mini-comic Scott Pilgrim de 17 pages, inédit et en VF, est à lire ici.

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu, cet article aura deux suites dont une interview vidéo. Restez dans le coin !


Illustration promo datant de 2004 et publiée par Bryan Lee O’Malley sur son blog

2 commentaires

Ajoutez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués * sont obligatoires.