L'actualité des héros au quotidien !

Critique : Beaucoup de Bruit pour Rien

Critique initialement publiée le 27 mai 2013 à l’occasion du Festival de Cannes.

A Cannes, le Marché du Film permet de voir beaucoup de choses très différentes, de la dernière production Asylum au petit film indé qui cherche désespérément un financement.

C’était également la première projection sur le territoire français de rien que de moins que le nouveau film du réalisateur d’Avengers. Entre deux adaptations de super héros, le créateur de Buffy contre les Vampires a réuni ses copains comédiens chez lui pendant une douzaine de jours. Ensemble et avec pas grand chose, ils ont tourné du Shakespeare avec Beaucoup de Bruit pour Rien.

Et le casting est une jolie réunion pour les fans de ce qu’on appelle le Whedon-verse : Amy Acker (Dollhouse), Alexis Denissof (Buffy, Dollhouse), Nathan Fillion (Buffy, Firefly), Clark Gregg (Avengers), Reed Diamond (Dollhouse), Fran Kranz (Dollhouse), Sean Maher (Firefly) ou encore Tom Lenk (Buffy, Angel).

Lire la suite...

Critique : Zulu

Critique initialement publiée le 29 mai 2013 dans le cadre du Festival de Cannes.

Étonnant choix de celui de conclure le Festival de Cannes 2013 par un film de Jérôme Salle. Même si Cannes se veut le festival de tous les cinémas, c’est plus en séance de minuit ou sur le marché que les habitués de la Croisette ont l’habitude de découvrir du polar pur et dur.

Difficile également d’évoquer un film dont vous n’avez entendu que brièvement parlé -aucune bande annonce n’est à l’heure actuelle disponible- mais Salle et Rappeneau avaient suffisamment fait parler d’eux en adaptant l’excellente bande dessinée de Van Hamme et Francq au cinéma, Largo Winch, pour que votre serviteur ayant voir le film dans une salle parisienne en même temps que les festivaliers.

Lire la suite...

Critique : Inside Llewyn Davis

Parmi tous les films que Jean-Victor et Alexandre voient à Cannes cette années, certains méritent qu’on s’y attarde plus que d’autres.

Après Gatsby le Magnifique présenté en ouverture, le film le plus attendu était donc Inside Llewyn Davis des frères Coen dont une très belle bande annonce avait été dévoilée en amont du Festival.

Les images faisaient envie, l’attente cannoise était énorme. Et le film alors ?

Critique publiée initialement le 19 mai 2013

Lire la suite...

Critique : Joséphine

Joséphine arrive au cinéma dans les prochaines semaines.

Alex a vu l’adaptation de la BD de Pénélope Bagieu au Marché du Film, pendant le Festival de Cannes. Le long métrage avait alors déjà un distributeur et cherchait sans doute quelqu’un pour le vendre à l’international. Il commence depuis à être dévoilé à la presse et sera visible en avant-première au Champs Elysées Film Festival.

Mais coincé entre Les Profs, Boule & Bill et bientôt Les Nombrils, que vaut cette nouvelle adaptation d’une BD française ? Réponse d’Alex.

Lire la suite...

Critique : La Vénus à la Fourrure

La Vénus à la Fourrure. Derrière ce titre énigmatique se cache un film dont vous ne savez pas grand chose (il n’a même pas encore d’affiche pour illustrer cet article) si ce n’est qu’il a été tourné par Roman Polanski et a été présenté à Cannes, là où Jean-Victor a pu le voir.

De Shakespeare au polar en passant par le fantastique, les vampires ou Chales Dickens, on pourrait croire que le réalisateur de Pirates a tout tourné. Mais c’est pour mieux nous surprendre encore avec cette fois un huis clos dans un théâtre.

Le film sort le 13 novembre prochain.

Lire la suite...

Journal de Cannes : Jour #9

Si le rideau est tombé ce dimanche soir sur le Festival, Cannes continue sur CloneWeb.
Il nous reste en effet quelques films vus là-bas à évoquer, et pas forcément des moindres d’ailleurs. Ce 9e journal, consacré à la journée de jeudi, s’arrête sur deux titres importants.

D’abord, Nebraska, le nouveau film d’Alexander Payne (The Descendants) avec Bruce Dern dont le titre n’est pas sans rappeler un certain album bien connu. Ensuite Michael Kohlhaas, film permettant de voir une nouvelle fois l’immense Mads Mikkelsen une épée à la main, mais cette fois dans les Cévennes au 16e siècle.

Si le premier n’a pas de date de sortie française, on se doute que ça devrait changer dans les prochains mois. Le second, lui, sort le 3 juillet prochain.

Lire la suite...

Critique : La Vie d’Adèle

Dès demain, on recommence à parler de cinéma populaire de qualité. Mais ce soir, une heure avant la cérémonie de clotûre et alors qu’il était fraichement rentré à Paris, Jean-Victor a eu le nez creux en envoyant son papier sur La Vie d’Adèle. Et il se trouve que le film d’Abdellatif Kechiche est reparti avec la Palme d’Or.

C’est d’ailleurs un choix étonnant de la part de Steven Spielberg et son jury qui ont préféré un film « actuel » alors qu’on imaginait le réalisateur des Dents de la Mer plus touché par le thème de Tel Père Tel Fils (qui repartira quand même avec le prix du jury) ou par Inside Llewyn Davis qui finira quand même deuxième (avec le Grand Prix)

Un bref instant, parlons donc de cinéma d’auteur français non sans oublier de mentionner ce très bon papier du Monde racontant le tournage difficile pour les techniciens d’un film qui est l’adaptation de la bande dessinée de Julie Maroh, « Le bleu est une couleur chaude ».

Lire la suite...

Journal de Cannes : Jour #8

A quelques heures de la remise de la côture du Festival de Cannes, revenons quelques jours en arrière -et avec un peu de retard- sur la journée de mercredi.

Jean-Victor étant désormais seul maitre à bord et ayant des obligations pour Après la Séance, ce sont désormais des Journaux plus sérieux qui vous attendent, moins de séries et de bêtises au Marché du Film, mais toujours autant de cinéma.

Au programme de ce 8e jour, Robert Redford et le remake d’un film assez gore. En attendant le palmarès, vous pouvez retrouver tous nos articles et avis cannois en cliquant ici.

Lire la suite...

Richard Dreyfuss présente Les Dents de la Mer

Il y a de jolis moments de cinéma qu’on a envie d’immortaliser en vidéo. Quand Omar Sharif vient présenter au public parisien une version restaurée de Lawrence d’Arabie, je trouve important de l’enregistrer.

De la même manière, quand Richard Dreyfuss traverse l’Atlantique et vient pour la première fois au Festival de Cannes, nous nous devions d’être là. C’est ce qui s’est passé en début de semaine, le comédien étant venu dire quelques mots pour introduire le chef d’oeuvre de Steven Spielberg Les Dents de la Mer lors d’une projection au Cinéma de la Plage.

L’inoubliable interprète de Matt Hooper évoque ses souvenirs de tournage, la difficulté rencontrer pour faire fonctionner un requin mécanique qu ne marchait jamais et qui ne sera donc que peu montré à l’écran et le résultat que vous connaissez.

Lire la suite...

Critique : Only God Forgives

Le troisième des films sortant en salles en même temps qu’à Cannes n’est pas des moindres, c’est peut être même le plus attendu.

Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn, signait le retour du réalisateur derrière une caméra après le succès de Drive et le retour de son comédien Ryan Gosling. Evidemment, certains devaient s’attendre à un Drive 2 en Asie mais les premières images de la bande annonce et la violence de certains plans (l’homme trainé dans un couloir saisi par la machoire) laissaient penser qu’on allait avoir droit à quelques chose de différent.

Réponse.

Lire la suite...

Critique : Le Passé

Dans la série des films projetés au Festival de Cannes et sortis directement en salles en même temps, le petit deuxième (après Gatsby le Magnifique) est le Passé.

Après le succès mondial de The Artist et son César de Meilleur Comédienne, on était curieux de voir vers quel genre de films Bérénice Bejo allait se tourner. Et en attendant de découvrir Au Bonheur des Ogres de Nicolas Barry d’après Daniel Pennac, on n’est pas surpris de la voir dans un film iranien concourant pour la Palme d’Or tant il semblait évident qu’elle allait se diriger vers quelque chose de sérieux, pas forcément une comédie ou un blockbuster.

Le Passé est en salles depuis vendredi. Jean-Victor donnait une avis contraire dans son Journal de Cannes.

Lire la suite...

The Bling Ring : Rencontre avec l’équipe du film

A Cannes, Alexandre a pu rencontrer l’équipe de The Bling Ring, rien que ça.

La rencontre s’est déroulée sous forme de table ronde avec plusieurs interviewers et en deux parties. D’abord les jeunes comédiens de la bande d’Emma Watson, rieurs et spontanés, puis la réalisatrice Sofia Coppola, beaucoup moins loquace que son casting.
Ensemble, ils reviennent sur la production et le tournage du film, l’histoire vraie sur laquelle tout est basé et évoquent Cannes et leur projet.
L’intégralité de ces interviews a été retranscrite mais si vous préférez la fraicheur d’une vraie conversation, l’enregistrement audio est également disponible.

The Bling Ring sort le 12 juin prochain.

Lire la suite...

Journal de Cannes : Jour #7

Dernier jour sur la Croisette pour Alex qui a plié ses gaules et est rentré à la capitale. Vous retrouverez donc Jean-Victor en solo à partir de demain et jusqu’à la clôture.

La journée a démarré sur la projection d’un téléfilm, Ma Vie avec Liberace, production HBO avec Michael Douglas et Matt Damon. Ce n’est pas la première fois qu’une prod télé est montrée à Cannes puisqu’Elephant de Gus Van Sant était à l’origine prévu pour le petit écran. Le film repartira rien de moins qu’avec la Palme d’Or et finira finalement dans une centaine de salles américaines.

Le reste de ce mardi a été marqué par des films moins intéressants mais c’est aussi ça Cannes : on va tout voir, du blockbuster à la petite production indé, en espérant tomber sur de belles surprises.

Lire la suite...

Journal de Cannes : Jour #6

6e jour pour Alexandre et Jean-Victor au Festival de de Cannes.

Le programme de ce lundi 20 mai est toujours aussi diversifié que celui des jours précédents : Takashii Mike, James Franco et le Blood Ties de Guillaume Canet sont notamment au menu.

Comme à chaque fois, ce journal est clôturé par la quotidienne d’Après la Séance, émission montée par Jean-Victor et qui revient tous les jours sur le festival à travers différents modules. L’émission du jour (ou plutôt de dimanche 19) met face à face deux journalistes évoquant Blood Ties, recueille des avis à la sortie des projections et s’offre le luxe de passer du temps avec le comédien belge François Damiens.

Cannes, 6e jour. C’est parti.

Lire la suite...

Journal de Cannes : Jours #4 & #5, par Jean-Victor

Le week-end de Jean-Victor, deuxième envoyé spécial de CloneWeb sur la Croisette, est désormais en ligne après celui d’Alexandre.

L’évènement a bien entendu été le film des frères Coen dont il a vous a parlé ici. Le reste du week-end a été un peu plus sage, histoire de prendre des forces pour une semaine qui s’annonce monstrueuse.
Néanmoins, Jean-Victor vous parle aussi bien de Rooney Mara, que d’Alexander Jodorowski en passant par Serge Bozon et Arnaud Desplechin.

Et on terminera sur le numéro de samedi d’Après la Séance, que Jean-Victor monte d’arrache-pied chaque soir…

Lire la suite...