Preview : Kung Fu Space Punch

Le réalisateur de La Légende de Manolo, Jorge Gutierrez, est venu les mains pleines à Annecy. Non content d’avoir présenté son futur Kung Fu Space Punch, il a également annoncé la suite de son film sur le jour des morts mexicains, The Book of Life 2, ainsi qu’avoir signé avec un studio pour une franchise animée. Une annonce officielle devrait suivre.

Mais avant cela, partons pour une version futuriste de la frontière mexicaine.

L’idée de Kung Fu Space Punch est venue d’abord des goûts du réalisateur. Se doutant qu’il n’aurait sans doute pas l’occasion de faire un western, un film d’arts martiaux et un space opera, il a voulu combiner ces aspects et écrire l’histoire d’un personnage qui, comme beaucoup de hors la loi américains, va chercher sa redemption au Mexique. Le sujet est d’autant plus d’actualité qu’il fait écho au mur que Donald Trump imagine alors qu’il est évidemment que c’est tous ensemble et en construisant plutôt des ponts qu’on avancera. Gutierrez declare d’ailleurs que pour lui « la science fiction est une métaphore du présent ». Et le réalisateur d’ajouter qu’il croyait, étant petit, que « Bruce Lee était mexicain ». Tout devient alors logique.

L’histoire sera celle d’un homme et d’une femme. Lui s’appelle Johnny Holiday. Pas de rapport avec le chanteur mais plutôt un hommage à Doc Holiday. Veste de cuir, gros guns spatiaux aux chevilles. Son père était le shérif local, et lui a pris une mauvaise tournure pour devenir un genre de Star Lord version cowboy. Elle s’appelle Ramona Sanchez. Le rôle a été écrit spécialement pour Channing Tatum qui en sera la voix originale.

Elle a de longues tresses se terminant par des pointes métallique et se balade avec un fouet laser. Tous les deux chevauchent des motos capables de se transformer en mécha de combat. Son père aussi était shérif (un personnage écrit pour Guillermo del Toro) mais elle est restée du bon côté de le loi. Et tous les deux se connaissaient étant enfants.

On s’en doute, ils vont d’abord se détester pour ensuite se rendre compte qu’ils trouveront leur salut en collaborant. Ajoutez à cela un grand méchant à trois bras inspiré de Chtulu, une bande de hors la loi à mi chemin entre la Horde Sauvage et les Gardiens de la Galaxie et un objet magique, une dague permettant de se téléporter, et vous avez une bonne idée du joyeux bordel que sera Kung Fu Space Punch.

Comme nous l’expliquait le réalisateur, le projet est développé pour devenir aussi bien une série Netflix qu’un long-métrage, et même si c’est le second qui sera probablement retenu vu les retours à l’issue de ce Work in Progress.



Laissez un commentaire :

  © CloneWeb - 2002-
RSS Actus | RSS Commentaires | RSS Forum | Netvibes | Wikio | iGoogle | MyYahoo
Reproduction, même partielle, interdite sans l'accord de l'auteur
Les différents produits cités ou utilisés sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Site propulsé par Wordpress - Design du thème : CloneWeb - Logo et plein de trucs biens par Ol-Design
51 requêtes. 0,640 secondes.