L'actualité des héros au quotidien !

Catégorie ‘Un Dimanche Une Critique’

Un Dimanche, Une Critique : La Belle au Bois Dormant

A l’occasion de la sortie en blu-ray le 24 septembre dernier d’un des plus beaux films de Walt Disney, nous vous proposons de revenir sur La Belle au Bois Dormant.

Plus qu’une simple critique destinée à vous donner un avis et à évoquer les qualités du film, l’article qui suit vous propose de revenir longuement sur la production particulière du film sorti en 1959.

Ce papier avait initialement été publié en 2011.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Jabberwocky

Dans quelques jours, le nouveau film de Terry Gilliam, Zero Theorem, envahira les salles de cinéma. Dans moins d’un mois, le réalisateur rejoindra ses camarades John Cleese, Eric Idle, Michael Palin, Terry Jones pour des retrouvailles avec le public dans un grand stade anglais, spectacle dont les répétitions ont d’ailleurs commencé.

Tout cela nous donnait donc un bon prétexte pour s’arrêter ce dimanche sur la première réalisation en solo du metteur en scène de Brazil avec Palin dans le rôle principal.

Un Dimanche Une Critique de ce 22 juin est consacré à Jabberwocky

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Spider-Man 3

Sorti en 2007 et vite rebooté par Sony et Marc Webb, Spider-Man 3 avait fait parler de lui à sa sortie comme étant « un mauvais film ». Il faut dire que trois ans plus tôt, Sam Raimi sortait sur les écrans ce qui est toujours la meilleure adaptation d’un comic super-héroïque à l’écran. L’attente était donc forcément au maximum.

Toujours avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, James Franco, cette nouvelle aventure de l’Homme-Araignée ajoutait à son casting Thomas Haden Church dans le rôle de Sandman, Topher Grace en Venom et Bryce Dallas Howard en Gwen Stacy.

Alors que The Amazing Spider-Man 2 remplit les salles, il semblait normal de revenir sur le dernier volet signé Sam Raimi.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Basic Instinct

C’est en visionnant l’épisode de BiTs consacré aux récompenses cinéma et notamment aux fameux Razzie Awards que j’ai eu envie de revoir des films de Paul Verhoeven.

Le cinéaste, souvent décrié et nommé pour « ses mauvais films » par le jury des récompenses en forme de fruits, a toujours eu l’habitude de livrer en réalité des films brillants, souvent en avance par rapport à leur époque.
En 1992, il sort donc un film souvent évoqué pour ses scènes de sexe mettant en images Sharon Stone dans le plus simple appareil et Michael Douglas. Mais ce n’est pas ce qu’il faut en retenir.

Un Dimanche, Une Critique est consacré à Basic Instinct.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Le Guerrier de Jade

La rubrique « Un Dimanche Une Critique » est destinée à évoquer des films en dehors de l’actualité, que nous choisissons de voir pour le plaisir et dans l’optique soit de partager de bons souvenirs avec vous soit de vous donner envie d’aller découvrir ce qui nous a plu.

L’article qui suit fait partie de cette deuxième catégorie.
Film finlandais sorti en 2006 là-bas, Le Guerrier de Jade même folklore finlandais et légende chinoises dans un univers contemporain. Un grand écart qui, à lui seul, donne envie d’en savoir plus.

Difficilement disponible, Jadesoturi est notamment visible grâce àAmazon en VOD.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Les 5000 Doigts du Dr. T

Le Dr. Seuss, de son vrai nom Theodor Seuss Geisel, est un auteur américain ultra-connu là-bas et qui publia une soixantaine de bouquins pour enfants.

Certains ont déjà été adapté au cinéma dont Le Grinch avec Jim Carrey ou encore Horton l’éléphant et plus récemment Le Lorax en film d’animation. Nous allons nous intéresser aujourd’hui à un film datant de 1953 auquel l’auteur a contribué de son vivant.

Un Dimanche Une Critique est consacré aux 5000 Doigts du Docteur T, disponible en DVD depuis le 4 décembre 2013.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Le Convoi de la Peur

Ce dimanche se termine à la Cinémathèque Française le festival du film restauré « Toute la Mémoire du Monde ». Et après avoir accueilli Omar Sharif l’année dernière pour nous permettre de redécouvrir Lawrence d’Arabie, les organisateurs nous ont montré rien de moins que la version fraichement restaurée du film dit maudit de William Friedkin, le Convoi de la Peur.

Le réalisateur de French Connection, L’Exorciste et plus récemment de Killer Joe était venu introduire celui qu’il espérait être son chef d’oeuvre devant un public conquis d’avance et a ensuite donné une incroyable masterclass. Débordant d’humilité et d’amour pour son public, aussi passionné que passionnant, il est revenu sur le film, son tournage chaotique et sa restauration récente. Avant que vous puissiez vous-même redécouvrir Bruno Cremer et Roy Scheider dans leurs camions (le film est prévu pour une ressortie salle et un blu-ray), il nous semblait logique de l’évoquer aujourd’hui.

Un Dimanche Une Critique est donc consacré à Sorcerer. En bonus, découvrez -en anglais- le speech de William Friedkin filmé il y a quelques jours à Paris.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Le Voyeur

Nous nous croisons régulièrement, notamment à Neuchâtel lors du NIFFF, et nous avons envie de le faire un peu plus : nous allons collaborer d’avantage dans les prochaines semaines avec nos camarades suisses du Daily Movies, site Internet et mensuel papier consacré au cinéma et tiré à 30 000 exemplaires.

A ce titre, le papier que vous allez lire a été initialement publié dans leurs pages et Jean-Victor en avait brièvement parlé lors de l’Etrange Festival 2012.

Nous accueillons donc Loïc pour nous parler ce dimanche de Peeping Tom, ou en français Le Voyeur, sorti en 1960.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : L’Homme des Hautes Plaines

Ce dimanche, mais aussi dimanche prochain pour prolonger le plaisir, on va vous parler western.

Mais pas n’importe quel western pris au hasard dans une DVDthèque. On va vous parler grand western.
Après une première réalisation en 1971 avec Un Frisson Dans La Nuit, Clint Eastwood passe une seconde fois derrière la caméra. Il réalisera un film sorti en 1973 et à auquel Un Dimanche, Une Critique est consacré : L’Homme des Hautes Plaines.

Critique initialement publiée le 27 juin 2010.
L’Homme des Hautes Plaines est disponible en blu-ray depuis ce 24 septembre dans une version entièrement restaurée.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : La Belle et la Bête

La Belle et la Bête. Non pas le film de Disney, ni sa comédie musicale. Ni le projet avec Léa Seydoux et Vincent Cassel. Non, on va parler ce dimanche de la base. Le film de Jean Cocteau, avec Jean Marais.

Le film ressort en salles dans son format original après un minutieux travail de restauration de deux ans, dont deux mois dédié au scan 5K. Les 834 images manquantes ont été retrouvées, le son mono d’origine conservé ainsi que les rayures provenant de l’original. Tout le reste a été une nouvelle fois nettoyé, après la restauration chimique de 1995 supervisée par Henri Aleka -directeur photo sur le film- pour un rendu sublime et un film qui mérite d’être redécouvert.

A l’occasion du cinquantième anniversaire de la mort de Jean Cocteau, La Belle et la Bête ressort en salles ce 25 septembre sur environ 25 copies et sera accompagné notamment d’une exposition consacrée à son réalisateur à la Cinémathèque Française ainsi que d’un documentaire diffusé sur Arte le 13 octobre prochain.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : The Host

Demain on parlera largement de Snowpiercer Le Transperceneige que j’ai eu l’occasion de découvrir il y a peu. J’ai également eu le privilège de poser des questions à son réalisateur, le Coréen Bong Joon Ho.

Mais avant cela, revenons donc sur un film de monstres qu’il a réalisé et qui est sorti sur nos écrans en 2006, avec notamment Song Kang-Ho qui tourne une nouvelle fois avec Bong, incarnant le maitre des clefs à bord du fameux train.

Un Dimanche Une Critique est consacré à The Host.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Runaway Train

Dans les prochaines semaines, on parlera beaucoup d’un train circulant à toute allure sur une voix enneigée.

Il y a eu quelques précédents, dont le film de Tony Scott qui est évoqué plus bas, et un autre qui ressort en version restaurée dans les salles de cinéma ce 4 septembre. Hasard du calendrier ou volonté de profiter du succès probable du Transperceneige, le film d’aventure sorti en 1986 revient sur les écrans avec un Jon Voigt plus impressionnant que jamais.

Un Dimanche Une Critique est donc consacré à Runaway Train.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : Brendan & Le Secret de Kells

Si vous nous suivez depuis longtemps, vous savez que nous aimons Brendan et le Secret de Kells sur CloneWeb. Nous avions rencontré son producteur Paul Young à Annecy puis Tomm Moore à Cannes. Alexandre avait vu le film il y a quelques années lors d’une de nos premières participations au NIFFF de Neuchatel.

Le Secret de Kells était sorti discrètement en 2009 et a été découvert par beaucoup de gens l’année d’après grâce à sa nomination aux Oscars (la statuette fut remportée par Là Haut de Pete Docter). Nous n’avions jamais pris le temps de nous arrêter pour vous en parler correctement. L’erreur est désormais corrigée.

Si vous aimez le film, sachez que le studio Cartoon Saloon a mis en vente de superbes impressions numériques grands formats de quelques images, une série limitée encadrée et signée par Tomm Moore.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : No

Sorti en salles en France en mars dernier, No a été multi nommés en festivals notamment aux derniers Oscars dans la catégorie Meilleur Film Etranger.

Le film de Pablo Larraín met en scène Gael García Bernal (vu chez Michel Gondry dans la Science des Rêves) dans le rôle d’un publicitaire dont les talents vont être utilisés par l’opposition au général Pinochet. Un film, décrit par le réalisateur comme une oeuvre de fiction, mais pourtant terriblement historique.

No est sorti en DVD il y a quelques jours, le 10 juillet dernier.

Lire la suite...

Un Dimanche, Une Critique : La Fille de Ryan

Paris est souvent surnommée capitale du cinéma pour sa programmation démentiellement riche. Il faut dire que la capitale regorge de petits cinémas -principalement situés autour de la Rue Champollion et de la Rue des Ecoles dans le 5e arrondissement- qui n’hésitent pas à programmer de vieux films.

C’est dans l’une de ses salles que j’ai pu découvrir en avant-première la très belle restauration de la Fille de Ryan, le film de David Lean, que Lost Films ressortira dans quelques salles le 14 août prochain. La sortie devrait être suivie d’un blu-ray.

Et ce n’est pas parce que le film est moins connu que Le Pont de la Rivière Kwai, Docteur Jivago ou Lawrence d’Arabie qu’il faut passer à coté.

Lire la suite...