Keep Calm and Watch Old Movies : février

Nous sommes déjà mi-février, le temps passe aussi vite que les sorties cinéma s’enchainent.

Faisons donc une nouvelle fois le point sur les grands classiques ressortant en salles, en une fois ce mois-ci parce que la sélection est bien légère. Rassurez-vous : les films évoqués et déjà en salles sont encore en salles dans les cinémas indépendants.

03 et 10 février :

Drame, romance et fantaisie sont au programme des trois premières ressorties de ce mois de février.
Tout d’abord, drame d’après-guerre avec UNE AUSSI LONGUE ABSENCE, premier long-métrage et coup de maître pour son cinéaste Henri Colpi puisque lui ont décernés la Palme d’Or et le Prix Louis-Delluc en 1961 ; l’histoire poignante d’une tenancière de café, rencontrant un clochard devant son café et reconnaissant peu à peu son mari déclaré mort depuis 15 ans après sa déportation par les Allemands. Un film rarement montré dans les ondes cathodiques françaises et pour la première fois projeté de nouveau en salles depuis sa sortie.

Autre romance, cette fois dans les années 1930, avec MOROCCO, réalisation de Josef Von Sternberg et premier film hollywoodien de la mythique Marlène Dietrich après le choc de sa découverte dans L’ANGE BLEU. L’histoire d’amour entre une chanteuse de cabaret, sur le point d’épouser un peintre, et un légionnaire (Gary Cooper) découvrant son talent alors qu’elle se produit dans un établissement marocain.

Après les ressorties de VACANCES ROMAINES et le fameux DIAMANTS SUR CANAPE, films irradiés par le charme d’Audrey Hepburn, continuez à tomber sous le charme de l’actrice américaine avec DRÔLE DE FRIMOUSSE de Stanley Donen, une romance musicale et fantaisiste dans laquelle une jeune libraire new-yorkaise envoyée à Paris pour la présentation d’une collection d’un grand couturier et désireuse de rencontrer un professeur de philosophie (Fred Astaire). Un grand spécialiste de la comédie musicale, les années 1950, Audrey Hepburn qui chante toutes les chansons du film… Comment résister ?

17 février :

Une véritable gageure imposée à Joseph Losey en 1951 : M est en effet un remake américain du fameux M LE MAUDIT, classique de l’expressionnisme allemand réalisé 20 ans auparavant par Fritz Lang mettant en scène un tueur d’enfants traqué à la fois par la police et la pègre. Un classique du film noir, préfigurant selon Lang la période nazie de son pays natal, et transformé par Losey en un film noir américain, reprenant au scénario plusieurs séquences du film originel de Lang. Un film écrasé évidemment par son modèle, mais tout de même à redécouvrir.

Grand classique du cinéma français à revoir également ce mois-ci, ORFEU NEGRO de Marcel Camus, Palme d’Or à Cannes en 1959 puis Oscar du meilleur film étranger, est une transposition moderne du mythe d’Orphée et d’Eurydice, pendant le carnaval de Rio de Janeiro. Une œuvre lyrique, grande représentante de la vague du cinéma « novo », courant de cinéma brésilien apparu dans les années 1950.

Doublé Gérard Philippe en ce mercredi 24 février avec deux œuvres de sa filmographie, toutes deux adaptées de grands classiques de la littérature française de Stendhal; tout d’abord, LA CHARTREUSE DE PARME de Christian-Jaque, réalisé en 1947, l’histoire de Fabrice del Dongo se rendant à Parme, chez la Sanseverina, où il tombe amoureux de la fille du directeur de la prison ; puis LE ROUGE ET LE NOIR de Claude Autant-Lara, réalisé en 1954, l’histoire de Julien Sorel, simple fils de charpentier, et sa volonté de s’élever socialement dans la France du XVIIIème siècle.

 

Du côté du DVD et du Blu-ray, pas grand-chose à se mettre sous le dent, mais néanmoins quelques sorties intéressantes. Signalons de la comédie française avec TOUT FEU, TOUT FLAMME de Jean-Paul Rappeneau, ELLE BOIT, ELLE FUME PAS, ELLE DRAGUE PAS… MAIS ELLE CAUSE de Michel Audiard, et LE JUMEAU d’Yves Robert avec Pierre Richard. Également à surveiller, du classique hollywoodien avec JEANNE D’ARC, littéralement habitée par Ingrid Bergman sous la direction de Victor Fleming. Enfin, un coffret John Cassavetes avec LOVE STREAMS et UN ENFANT ATTEND, deux films peu connus du réalisateur proposés par Wild Side dans un beau coffret Blu-ray + livre, et la romance fantastique QUELQUE PART DANS LE TEMPS, adaptation d’une œuvre de Richard Matheson incarnée par Christopher Reeve.

 

Festivals et rétrospectives :

Du 15 au 28 février, la Cinémathèque Française vous propose de revoir la filmographie d’un réalisateur britannique encore peu connu, Alexander Mackendrick, auteur d’une petite filmographie abordant plusieurs genres (drame, film noir, comédie satirique, aventures), toujours avec une intensité toute particulière. L’occasion de revoir des classiques ou films cultes tels TUEUR DE DAMES, LE GRAND CHANTAGE ou bien L’HOMME AU COMPLET BLANC.
http://www.cinematheque.fr/cycle/alexander-mackendrick-179.html

C’est du 2 au 29 mars prochain, mais on en parle maintenant : le cinéma Star Saint-Exupéry de Strasbourg propose durant le mois prochain une rétrospective consacrée à l’un des plus célèbres réalisateurs américains de ces 25 dernières années, Quentin Tarantino ; l’occasion de revoir sur grand écran de grands classiques tels RESERVOIR DOGS, PULP FICTION et KILL BILL ! Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement https://www.facebook.com/events/484367625088362/

A l’occasion, l’ami Rock Brenner, jeune cinéaste strasbourgeois, dont vous pouvez admirer le travail sur son tout nouveau, tout beau site http://rockbrenner.com a concocté une bande annonce pour l’événement que je vous laisse découvrir par vous-même



Laissez un commentaire :

  © CloneWeb - 2002-
RSS Actus | RSS Commentaires | RSS Forum | Netvibes | Wikio | iGoogle | MyYahoo
Reproduction, même partielle, interdite sans l'accord de l'auteur
Les différents produits cités ou utilisés sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Site propulsé par Wordpress - Design du thème : CloneWeb - Logo et plein de trucs biens par Ol-Design
55 requêtes. 0,612 secondes.