Keep Calm and Watch Old Movies : Août 2016

Nous sommes un peu en retard pour le billet mensuel « Keep Cool and Watch Old Movies », la faute à un rédac’ chef qui a pris trop de vacances sous le soleil du sud et qui a bien du mal à se remettre en selle.

Quoiqu’il en soit, vacances ou pas, il y a beaucoup de choses à voir et à revoir dans les prochaines semaines sur grand écran. On fait le point…

03 août

Commençons notre second tour d’horizon estival des ressorties salles par une mini-rétrospective consacrée à un cinéaste reconnu par la critique internationale, mais encore largement méconnu par une grande partie du public ; je veux parler du taïwanais Hou Hsiao-Hsien, prix de la mise en scène cannois de 2015 pour sa fresque THE ASSASSIN revisitant le film de sabre chinois.

Carlotta nous propose, en 5 films, un panorama des œuvres de jeunesse du metteur en scène dans les années 1980 ; 5 longs-métrages dont 2 comédies considérées comme mineures par Hsiao-Hsien, CUTE GIRL, dans laquelle une jeune fille issue d’une famille riche, amoureuse d’un jeune homme de condition modeste, est forcée de se marier avec le fils d’un industriel et GREEN, GREEN GRASS OF HOME, racontant l’arrivée d’un nouvel instituteur dans un petit village de montagne. Le cycle continue avec les premiers longs-métrages importants du réalisateur, largement autobiographiques : LES GARçONS DE FENGKUEI, évoquant une bande de jeunes cherchant du travail dans une ville portuaire ; UN TEMPS POUR VIVRE, UN TEMPS POUR MOURIR, chronique de la vie de Ah-hsiao, surnommé Ah-ha par sa grand-mère, dont la famille vit dans une petite ville du sud de Taïwan ; enfin, POUSSIERES DANS LE VENT, récit de deux amis d’enfance décidant de quitter leur village de montagne pour Taipei.

Toujours à partir du 3 août, deux ressorties d’un réalisateur américain souvent cité ici : Douglas Sirk, célèbre pour ses mélodrames aux couleurs flamboyantes et aux sentiments exacerbés. Ciné Sorbonne nous propose de revoir sur grand écran LE SECRET MAGNIFIQUE, dans lequel un millionnaire fêtard tente de se racheter auprès d’une femme devenue veuve et ayant perdu la vue à la suite d’un accident de voiture dont il est responsable ; puis TOUT CE QUE LE CIEL PERMET, dans lequel une jeuve veuve menant une vie terne rencontre un jardinier de condition modeste. Double-programme idéal pour les couples en ce début de mois d’août !

Les autres sorties à signaler en ce second mois de l’été 2016 :

Dès le 3 août, pour les amateurs du cinéma italien des années 1960, l’occasion est offerte de découvrir une comédie de Dino Risi, un des maîtres de la « comédie à l’italienne » : PAUVRES MILLIONNAIRES, troisième volet d’une série de comédies sur la jeune bourgeoisie, après PAUVRES MAIS BEAUX et BEAUX MAIS PAUVRES, racontant l’histoire de deux couples en voyages de noces bloqués à la suite d’un concours de circonstances dans un appartement sans fenêtres.

Le 10 août, Carlotta exhume pour la période estivale THE ENDLESS SUMMER, documentaire culte aux Etats-Unis consacré à la culture du surf, dans lequel deux jeunes surfeurs californiens entreprennent un tour du monde, à la recherche… de la vague parfaite ! Bande son composée de surf music, images paradisiaques, le dépaysement idéal pour éviter la morosité du retour de vacances !

Le 24 août, à l’approche de la rentrée, quoi de mieux qu’une comédie de Howard Hawks avec Marilyn Monroe ? C’est ce qui vous est proposé avec LES HOMMES PREFERENT LES BLONDES, la seule comédie musicale de Hawks, dans laquelle une blonde explosive, croqueuse de diamants et une brune foudroyante éblouie par les muscles des beaux messieurs s’embarquent pour la France. Hawks, pour son incursion dans ce genre typiquement hollywoodien s’attaquent à deux sujets alors tabous : le sexe et l’argent. Le film est célèbre pour le numéro de Monroe interprétant la chanson « Diamonds are a Girl’s Best Friends ».
Si vous préférez le cinéma classique japonais, Films Sans Frontières nous propose de revoir LES MUSICIENS DE GION, dans lequel Kenji Mizoguchi fait un remake de son propre film LES SOEURS DE GION de 1933 ; soit le récit d’une jeune femme dont le père endetté ne veut pas payer ses études, et qui décide de devenir geisha de haut niveau.

Enfin, signalons dès le 17 août trois ressorties de films plus récents, mais tout aussi indispensables à découvrir ou redécouvrir sur grand écran :
Le cultissime PREDATOR de John McTiernan, qui révèle déjà l’immense talent de son réalisateur avant PIEGE DE CRISTAL et qui conforte le statut de supe-star d’Arnold Schwarzenegger dans le rôle du chef d’un commando de forces spéciales aux prises avec une mystérieuse créature extra-terrestre prédatrice ; TALONS AIGUILLES, l’une des œuvres les plus connues de Pedro Almodovar, histoire à mi-chemin entre le film noir et le mélodrame dans laquelle une chanteuse pop célèbre dans les années 1960 rentre à Madrid revoir sa fille, mariée à un de ses anciens aimants. Enfin, un immense chef-d’oeuvre, LA LIGNE ROUGE, film de guerre majestueux et contemplatif de Terrence Malick, évoquant la bataille de Guadalnacal dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Enfin, évoquons un cycle hommage proposé par la Cinémathèque Française ; vous l’avez deviné, il est consacré au mythique réalisateur Michael Cimino, qui nous a quitté en juillet dernier, après n’avoir tourné aucun film depuis SUNCHASER en 1996. L’occasion de revoir sur grand écran une poignée de grandes œuvres telles VOYAGE AU BOUT DE L’ENFER, L’ANNEE DU DRAGON et bien sûr la majestueuse PORTE DU PARADIS. Cela se déroulera du 31 août au 3 septembre 2016, et les infos ici : http://www.cinematheque.fr/cycle/michael-cimino-359.html



Laissez un commentaire :

  © CloneWeb - 2002-
RSS Actus | RSS Commentaires | RSS Forum | Netvibes | Wikio | iGoogle | MyYahoo
Reproduction, même partielle, interdite sans l'accord de l'auteur
Les différents produits cités ou utilisés sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Site propulsé par Wordpress - Design du thème : CloneWeb - Logo et plein de trucs biens par Ol-Design
56 requêtes. 0,646 secondes.